Le Colonel « MAVYI » se blesse mortellement avec sa propre grenade

13346968_902774753164360_5599746761758106871_nLe Lieutenant Colonel Nibizi Emmanuel a échappé cet après-midi du 06/06/2016 à une explosion de la grenade dans sa voiture de type SPACIO devant l’immeuble du siège de la BBCI et la SOCAR. Dans ce véhicule, on a retrouvé d’autres grenades qu’il portait, selon les sources sur place, on ignore jusqu’à présent où il les amenait.

Qui est-ce alors ce Lt Col qui a été blessé par sa grenade à cause de sa mégarde ?

Il est de la matricule SS 0378 et a été intégré à la FDN sous la matricule 67775 venu des rebelles FDD de Ndayikengurukiye.

Il est né en 1974 dans la colline Kijuri, commune Matongo en province de Kayanza, et travaille au ministère de la défense et des anciens combattants (MDNAC/DGRH –adjoint DAP) avec niveau d’études des humanités générales.

Connu sous le sobriquet difficile à prononcer « Mavyi = La Merde», ce surnom remonte du temps de maquis pendant lequel il faisait avaler de la merde à des civils innocents arrêtés en passant sur les différentes routes (surtout sur la RN1, RN2 et RN3).

Il a été l’un des fervents exécutants du « plan Safisha » dans lequel il a fait exécuter plusieurs membres du FNL de Rwasa surtout en 2011 en Bujumbura Rural.

Il a participé dans la mission de maintien de la paix en Somalie (AMISOM) comme G3 (chargé des opérations) dans le 6ème contingent Amisom commandé par le très zélé du système Col Habarugira Jean Luc. Mais, il a été vite renvoyé, après seulement trois mois, pour avoir osé gifler son Adjoint, un Lt colonel.

Très paradoxalement, après avoir été renvoyé de la mission, il a été chargé du de diriger le centre de formation de Mudubugu qui prépare les militaires qui veulent participer dans les missions de maintien de la paix dont les instructeurs étaient des vétérans américains de l’ACOTA qui n’ont pas revenu depuis Mars 2015.

Sa femme, agent du SNR, a participé elle aussi dans l’AMISOM pendant deux ans successifs grâce à son « amis » le commandant du 8ème contingent Amisom, le Col Venant Bibonimana alias Gatovyi, comme personnel du ministère de la défense Nationale et des anciens combattants comme la plupart part des imbonerakure et agents du SNR sous des matricules non enregistrées dans la FDN.

Un autre incident louche sur lui est que son véhicule militaire a été arrêté à Kiriri par le commandant du 211ème bataillon en 2011, en provenance de la zone Rweza surplombant le quartier urbain de Kiriri après avoir entendu des cris de la population de cette zone. Or, ce secteur de Rweza était sous la responsabilité du commandant 211ème bataillon ancien 3ème bataillon Commando de Gitega. Il venait probablement d’une mission du SNR car, l’affaire a été directement étouffée par la hiérarchie militaire.

Non seulement il a participé dans le carnage du 11-12 décembre 2015 à Musaga aux côtés d’autres criminels officiers zélés dont le fameux Goliath, il est également connu pour avoir torturé plusieurs jeunes civils et des militaires ex-Fab dans les bureaux du SNR depuis la crise du maudit 3ème mandat de Nkurunziza.

D’après les informations qui circulent sur les réseaux sociaux, cette explosion de sa grenade l’aurait grièvement blessé les jambes mais il a survécu. Qu’il reste en vie malheureusement car il aura du compte à rendre devant les juridictions compétentes le jour venu étant l’un des criminels du régime dictatorial de Nkurunziza et sa clique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s