Les dessous de la tentative d’assassinat du CEMG de l’armée

Embu finiTout commence le soir du mercredi 9 septembre 2015 à Ngozi lors d’une réunion des généraux du FDD. Ces généraux, BUNYONI en premier plan, demande à NKURUNZIZA le limogeage direct du général NIYONGABO Prime en tant que chef des armées en remplacement par le général Steve actuel chef des services de renseignements.

Pour la petite histoire, la propre fille du général BUNYONI annoncera dans la même nuit, sur son compte facebook, les résultats de la réunion. Comme quoi, dans vos salons, il ne faut pas divulguer les secrets devant les enfants.

Dans la matinée du jeudi, le général NIYONGABO Prime apprend la nouvelle et refuse d’obtempérer. Les généraux du FDD décident alors de mettre en place un plan diabolique pour l’éliminer et de surcroit accuser les tutsi de l’armée, les ex-FAB.

Dans la soirée du même jour, quelques hommes de troupe et un sous officier d’une position à NYAKABIGA sont arrêtés. Trois d’entre eux seront abattus vers 4:00 du matin et le sous officiers se fait blesser par balle.

Vendredi 11 septembre à 5:30, les militaires de la garde présidentielle (BSPI) prennent position sur le pond Muha et attendent le passage du CEMG de l’armée.

A 6:30, le cortège est en vu et des tirs nourris s’échangent entre l’escorte du général NIYONGABO  et les éléments de la garde présidentielle venus l’éliminer. Le CEMG parvient à s’échapper grâce à l’habilité de son chauffeur. On compte alors douze morts des deux cotés.

6:45, un général FDD arrive sur place avec trois cadavres et un blesse et les dépose en lieu et place des corps des militaires de la garde présidentielle. Il embarque les corps et confisque les documents prouvant que ce sont des éléments envoyés par les généraux FDD.

A 7:45, le cordon de sécurité est levé et les citadins découvrent le carnage avec de faux cadavres et un blessé désigné comme coupable. Les militaires qui connaissent le blésé sont abasourdis car ils avait appris l’arrestation de ce dernier dans la soirée.

La rédaction de Burundi 24 laisse son lecteur faire sa propre conclusion sur cette affaire. Mais vous promet de vous en informer d’avantage dans les prochaines publications.

KABURUNDI Jean Jacques

35 réflexions sur “Les dessous de la tentative d’assassinat du CEMG de l’armée

  1. Mr Richard, je vous prie de mettre en évidence le message de BASABOSE dans Chaîne d’esclave autours du coup des ex-présidents Gbagbo et de Nkurunziza qui contient certaines vérités: « S’il est vrai que le chef d’État-Major a été visé par un attentat ourdi par le camp de la présidence, alors la situation est très grave pour les deux frères ennemis et pour le peuple burundais.
    D’un côté, le donneur d’ordre de l’attentat manqué, frustré par l’échec de son coup, va tenter le tout pour le tout afin d’éliminer le général; de l’autre côté, Prime, avec les camps militaires qui lui sont encore fidèles, va sortir les griffes. Des deux frères ennemis, il en restera un. Ainsi donc, cette nuit de samedi à dimanche 13 septembre 2015 risque d’être longue pour les uns et les autres, en particulier pour les habitants de Bujumbura.
    Si le général major Prime ne fait rien pour montrer qui est le véritable chef des armées, c’est que le fameux attentat était une imposture préparée de commun accord entre Pierre et Prime pour réduire la population carcérale par un massacre sélectif des manifestants d’avril-mai 2015 contre le troisième mandant».
    J’ajoute qu’une simple lettre peut mettre le général Prime dans le placard. Wait and see.

  2. Jérôme Kazabukeye posted in Journalistes Sans Studios.

    Jérôme Kazabukeye
    12 September at 19:49

    Info itohojwe neza kumusi wagatatu mumasaha yomwijoro kuva nka 21h35gushika nka 02h30 niho habaye inama rutura yarimwo aba generaux 4bakomoka muri cnddfdd na ba colonel 2 baba exfab babaye ibikoresho mukugurisha abandi bakomoka mumugwi umwe waba exfab aho iyo nama yarirongowe na General BUNYONI mbere na Petero nkurunziza niho yarari muriyo nama yariko ibera muripalais presidentielle iri mugisagara ca Ngozi aho mbere baciye bafatira ingingo yogukura prime niyongabo chef d’etat major de l’armee Bdaise kugirango vyorohe gusambura arya makambi abiri akomeye yo kumusaga bise Coeur de l’armée bdaise aho mberebaca bafata umugambi ko barigutumako prime niyongabo ngwabasange ingozi aho vyaribitegekanijweko yariguca arasirwa mugace ko mw’ibandaga murikominematongo muntara yakayanza aho vyari kworohako bavugakoyishwe nabantu bitwaje ibirwanishonkuko amakuru abandanya adushikira aturuka mubacungera ubuzima bwabobategetsi bari bitavye iyo nama aho mbere baca baha mission abasoda 4ngobazokwice prime niyo ngabo bitarenze le 15.9.2015 bagiye bahawe avance de 5millions pour chacun uwo mugwi warurongowe na General Bunyoni.
    haciye hagenwa kandi ko Desire Uwamahoro wamwicanyi rurangiranwa ko bagira bamuhe umugwi witwa GMIR mugipolisi bizokworohe kwica uwo wesebashatse.
    barongeye baravugako aba puschistes bose bapfuzwe ko arugutegura igitero bakabica bose.
    ngo RWASA Agatho baracamwiga ngo nawe nyene arateye amakenga cane ngo kugeramuri novembre bazoba bamukoreyeko bikomeye hamwe ata akomoka. baravuzekokandi intwazangabo zose za vuye muri fnl ya rwasa na nyangoma kuzitegerezwa kuba zagandaguwe imbere ya le 20.10.2015.
    ngo kuberako ikiroberi kiriko kiriyegeranya ngobagiyegushiraho umugambi wokwigishainkoho abitwakoari aba humaniste muntumberoyoguca bashiramwo za mbonerakure zahoze ikiriba hondes kuryo bakore kumugaragaro.
    barangije inama bemeranijeko nkurunziza ategerezwa gutwara kuneza canke kunabi.

  3. Je pense que willy est vremement tres decu, son calme est inquietant. Hier etait Adolf, and now, entre Prime, Peter, Bunyoni, Willy, who is the next?Personnellement je pense que Dieu est a l`oeuvre. Reka abanyakibi bamarane, car si tu refuse la Grace que Dieu donne, tu tombes sous la loi. Et la loi dit Dent pour Dent.

  4. Naheze yanke ko batoteza abantu kuko yamenye ababatumye Yongere akoreshe ubwenge yerekane
    Nkurunziza uwariwenico amariye Abarundi Gurtyo Abarundi ntibasubire kwicwa
    Icambere yokorora nukuvavanura na Nkurunziza kuko ahandi azokwicwa kuko nkurunziza yishimikije
    ikibanza arimwo akoresha abasoda canke abapolisi

  5. La tentative d’assassinat contre le général Prime Niyongabo, est-ce un montage de plus de Nkurunziza pour cacher l’élimination physique de certains opposants entassés dans les sous-sols des services secrets du Burundi? Est-ce un coup réel du Président autoproclamé contre son chef d’Etat qu’il soupçonne d’être impliqué dans le dernier putsch manqué?
    Beaucoup d’indices orientent vers la première piste. D’une part, si Prime était putschiste, il n’aurait pas été nommé à ce poste ou alors il a su cacher son double jeu. D’autre part, on sait que l’équipe de Nkurunziza passe son temps à visionner les vidéos des manifestations d’avril et mai 2015 afin d’identifier les personnes à arrêter. Jour et nuit, la garde présidentielle a arrêté nombre d’entre eux et, aujourd’hui, elle ne sait pas où les mettre.
    Si Nkurunziza a vraiment tenté d’assassiner son chef d’Etat Major et qu’il l’a raté, alors il peut déjà commencer le compte à rebours car l’autre devrait lui rendre la monnaie de sa pièce, si vous voyez ce que je veux dire. Ce serait donc la fin programmée de Peter Nkurunziza.
    Par contre, si le général Prime Niyongabo, avec tous les moyens dont il dispose ne fait rien, ça sera une preuve incontestable que la tentative d’assassinat était un écran de fumée destiné à dissimuler de nouveaux massacres d’opposants. Attendons voir: la vérité va éclater au grand jour. Comme on dit en kirundi, « ikinyoma kigiye gukubitirwa ahashashe ».

  6. Kuba yarunsimvye birababaje kuko ariwe yatumye intwaro mbi y’igikenye, intwaro yabicanyi ya Pierre Nkurunziza iguma k’ubutegetsi. Yishe benshi ahemukira abo bayaze kubijanye no gukuraho ubutegetsi bwa Nkurumbi Pierre, sorry Nkurunziza Pierre whatever he is, nawe rura murindiriye. If you want to contact me please feel free to call me at (315)283-6156 is my cell phone number.

  7. C’est vraiment diabolique. Comme ce Prime avait trahi ses collègues il n’y a pas longtemps, voilà sa récompense de la part de ceux qu’il croyait servir.

  8. Aba DD ni bageze aho amanyanga yabo yo kwambika ibara abantu ngo bikureko abo batari kumwe. Ibi binyibukije aho mu Gatumba banigagura abantu mu kabare k’umu DD kitwa chez les amis ngo bakorere ibara RWASA n’abiwe aribo ba NZARABU na MUKONO ngo nibo babishe, budakeye na kabiri bakanigagura ababikira bo mu Kamenge bo kw’ishengero ryo kwa Buyenegero, bibagira ingene Buyengero yafashije bidasanzwe mu gusubiza abantu muzabo inyuma y’intambara y’i 1993. Banize ababikira bagirije umugwayi wo mu mutwe Christian Claude BUTOYI ko ariwe yabanize, l’histoire nta n’umwe atayizi ivyo MWARABU na NDUWIMANA Juvent abiyemerera ko batumwe kubica bavuze. None bazokwikora mu nda gushika ryari!!!! Ivyabo vyaramenyekanye nk’inzira ija mw’isoko, ko bazi kwica abantu bose barabizi, nibageze ngaho rero, bareke ubwicanyi n’inyuruza ry’itunga ry’igihugu, baje ku bikorwa vy’iterambere. Babandanije mu nzira barimwo, ils vont s’enfoncer davantage. A bon entendeur salut!!!!

  9. Ils continuent à jouer le même théâtre du coup d’État du 13 /05/2015,quand ils veulent éliminer quelques éléments génnants, ils n’hésitent pas à en sacrifier des pauvres millitaires: ex le cas le plus récent après le putsh c’est celui du Gen. Adolph, du col. Bikomagu, en tout cas on a affaire à de la mafia, et l’objectif est d’éliminer toute personne qui sait quelque chose sur le théâtre de coup d’état, abumva ni bumve ,en tout cas le chef DEMG risque de régler le probléme du troisième mandat: il va éliminer Nkurunziza, après viendra le tour de Bunyoni et Nyamitwe Willy s’il n’a pas déja fuit!

  10. Avec espoir que ce commentaire ne sera pas refusé comme d’habitude, je voudrais dire que cet article me laisse sur ma soif. En effet, amener des cadavres est possible mais un blessé, s’il l’a été sans son consentement, ne tairait jamais ce qui s’est passé. Je ne m’attarde pas sur le nombre de gardes présidentiels réellement tués encore qu’une precision est nécessaire dans ce genre.

  11. Ils peuvent faire la diversion et victimer les anciens fab mais le général en question sait la réalité.
    C’est bien la police du palais qui a comis le forfait.

  12. Ntiwunvise ivyo colonel Baratuza yanvuze kandi aba journaliste ntiyabahaye umwanya wo kubaza ibibazo. Ils vont s’arranger kumenya aba ex far bari inyuma ya kirya gitero.

  13. La population Burundaise est vraiment inquiète de tout ce qui se passe au pay clandestinement, on dirai la chasse à l’homme. Est ce que Nkurunziza a vraiment besoin de tuer Prime pour le destituer de ses fonctions? Est ce que Prime a le droit de refuser si son Patron l’informe que son poste de CEMG a changé? Entout cas la chasse toutes ces personnalités restent un miracle. Nous exhortons donc le Président de la Republique de déclarere la fin des tueries au Burundi. Vive la paix et la prosperité au Burundi

  14. Kabarundi Jean Jacques, iki nigihuha cambaye ubusa, iyi nkuru nta fondement ifise kandi ntanumwe yoyemera. En fait ce sont des suicidaires ex fab bashaka guteranya aba FDD na
    na ba ex fab. Abarundi barayamaze ngo harwana babiri hagatsinda umwe. Umuntu ntushobora kumurungika gupfa atari umunsi wiwe ngo bikunde. Tous ces suicidaires se feront massacrés à huit clos.

  15. KABURUNDI Jean Jacques azi ubwenge ariko umuntu yokwibaza ko ashobora kuba asara. Ivyo yanditse birasa cane n’ivyabaye mu 1972 aho abahutu bagandagurwa bagirizwa gutegura coup d’etat. Amayeri nkayo ya KABURUNDI turayamenyereye. Musigaje kuvuga ko na NDADAYE yiyishe!

  16. Il y a une chanson qui dit : ‘’CELUI QUI DIT LA VÉRITÉ DOIT ETRE EXÉCUTÉ’’ et moi d’ajouter ‘’ CELUI QUI SAIT DOIT ETRE EXÉCUTÉ’’ comme l’écrit GAHUZA :’’ Dans cette entrevue, on accuse Pierre Nkurunziza d’être derrière la tentative d’assassinat de Prime. D’ailleurs poursuit les partisans de cette théorie, Gen Prime Niyongabo est le seul haut gradé qui n’a pas été primé lors de la dernière célébration de la fête de l’indépendance, alors que les autres ont reçu des primes pour avoir défendu la république lors du putsch manqué du 13 mai dernier. Au-delà des allégations non vérifiées, une question se pose quand même : Gen Prime Niyongabo est perçu comme étant celui qui a sauvé Nkurunziza (du moins publiquement). Comment se fait-il qu’il n’a pas été primé comme les autres ? Si ce fait s’avère vrai, l’hypothèse que Prime Niyongabo était parmi les putschistes serait alors vraie. Nkurunziza ne pardonne pas, les putschistes non plus. Prime Niyongabo serait alors entre le marteau et l’enclume’’.

    Et de conclure que le blessé et le Gén. Prime Niyongabo sont donc en danger de mort.

  17. Les militaires qui connaissent le blessé sont abasourdis car ils avaient appris l’arrestation de ce dernier dans la soirée. Pour protéger un peu le blessé, il fallait donner son nom parce que je suis persuadé que sa mort est inévitable parce qu’il constitue une trace indélébile après le forfait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s