L’assassin d’Adolphe Nshimirimana

ADOLPHE NSHIMIRIMANA TOMBE SOUS LES BALLES
par Gratien Rukindikiza

L'assassin d'Adolphe Nshimirimana(http://burundinews.fr, le 26 aout 2015) Au Burundi, un général faisait la pluie et le mauvais temps. Tous les Burundais en parlaient. Ce général avait le laisser tirer de l’ancien Président Nkurunziza. Il a tué beaucoup de gens dans la grande impunité. Adolphe était pointé du doigt dans l’assassinat des trois religieuses, dans les massacres de Gatumba, les tueries de l’Imbo etc…

Adolphe Nshimirimana était perçu comme la punition de Dieu aux Burundais. Il était le grand protecteur et terrorisant les militants du CNDD-FDD. Certains disaient même qu’il terrorisait l’ancien Président Nkurunziza. C’était ne pas connaître Nkurunziza.

Le 2 août 2015, un commando bien renseigné attendait Adolphe

Le matin du dimanche 2 août 2015, le général Adolphe Nshimirimana se préparait à partir. Du haut de son balcon où il était, les assassins le surveillaient. D’habitude, son escorte était renforcé mais ce jour, son véhicule était seul avec ses policiers de sécurité.

Deux équipes attendaient Adolphe. Un militaire du camp Ngagara a sorti une camionnette pick up qui servira aux assassins. Le militaire chauffeur a remis le véhicule au premier groupe dont un cachant sa lance roquettes. Un autre véhicule attendait près de la gare du Nord le véhicule d’Adolphe Nshimirimana.

Le véhicule d’Adolphe a foncé vers la gare du Nord. Les occupants du véhicule civil qui attendait Adolphe ont demandé à la population de quitter les lieux en prétextant l’arrivée imminente du Président.

Sur la route, le pick up militaire ayant à son bord des militaires en  tenue a suivi le véhicule d’Adolphe. A un moment donné, le véhicule civil a voulu couper la priorité du véhicule d’Adolphe et il a fait marche arrière car il entrait sur la voie empruntée par celui d’Adolphe. En ralentissant le véhicule d’Adolphe, le pick up militaire a doublé le véhicule d’Adolphe. Un militaire à l’arrière du pick up, sans respecter la distance de sécurité pour lancer une roquette, a tiré une roquette sur le véhicule d’Adolphe. La première roquette a frôlé le véhicule sans le toucher. Avec un sang froid impressionnant, le même militaire a armé une autre roquette a tiré sur le véhicule d’Adolphe en le touchant au niveau du moteur. A ce moment, Adolphe n’était pas mort. Une autre équipe est entrée dans l’action.

Dans le véhicule civil ayant ralenti celui d’Adolphe, il y avait quatre militaires armés. Au deuxième coup de lance roquette, ils sont sortis de leur véhicule et ont foncé sur Adolphe en tirant des salves avec des mitrailleuses kalash. Une balle à bout portant achèvera Adolphe. Aucun policier de sa sécurité ne pourra ouvrir le feu. Tous ont été tués sur le champ. Les assassins ont pu partir sans être inquiétés. Comme si Nyamitwe suivait les événements en direct, il a été le premier à annoncer la mort d’Adolphe. Etait-il au courant du projet d’attentat ?

Qui a assassiné  d’Adolphe ?

Celui qui a assassiné Adolphe connaissait ses programmes et savait qu’il avait réduit sa sécurité ce jour. Celui qui l’a assassiné devait pouvoir coordonner des militaires et faciliter la sortie d’un véhicule militaire sans autorisation. Celui qui a assassiné Adolphe devait être capable d’introduire des lances roquettes et des mitrailleuses en ville. Ce n’est pas n’importe qui.

A moins d’être un grand Napoléon, l’assassin d’Adolphe devait être son proche. S’il y a un qui pouvait tout savoir sur Adolphe, c’est Nkurunziza lui-même. C’est lui qui était en guerre froide avec Adolphe car il refusait de nommer sa femme au poste de 2 è vice Président et Nkurunziza craignait la vengeance d’Adolphe. NKurunziza a devancé Adolphe. D’une pierre deux coups, Nkurunziza voulait effacer les crimes commis par Adolphe sur commande du même Nkurunziza.

En assassinant le colonel Bikomagu, Nkurunziza voulait à l’opinion du CNDD-FDD que Adolphe était vengé. Cela pour cacher le vrai assassin d’Adolphe.

Les vrais assassins d’Adolphe n’ont pas été arrêtés. Seuls des boucs émissaires pour cacher les vrais tueurs ont été arrêtés.

A suivre.

le 25/08/2015, par Gratien Rukindikiza

6 réflexions sur “L’assassin d’Adolphe Nshimirimana

  1. Ivya Ndadaye urabibaza le Directeur du Lycée de Kibimba, umwe yacagura abana n’abigisha ba Abatutsi akabaturirira muri salle prévu pour ça, afashijwe n,abandi bigishijwe na Ndadaye ingene bazokora genocide des Tutsi, Ndadaye niwe yadukwegeye amabi yose Uburundi burimwo ,ntaco muba mumuvuga

  2. Uburundi buracafise Imana. Adolphe n’abasa nawe nka Osama Bin Laden, Mobutu, Pinochet, … isi ntiibakenenye!! Bon voyage tuzoza munyuma basi!!

    • Voila la bone version de celui qui a tuer dokufu.rien d’autre que nkurumbi,car nkzrumbi refuse la 2eme vice presidence de dame dolufu,et nkurumbi craignait la vengence d’etre tue. Et,il a prefere l’elumine d’avance,avant qu’il le tue.umwicanyi yahuye nuyundi.mugabo,le sang continu a crie devant le SEGNEUR.

  3. Au Burundi,problematique,laissons à Dieu,seul me tout puissant,Simon,LA résolution de CE problematique east sous inconnu,sürement,LA force n’est jamais une bonne response Dan’s in pays come me Burundi Au led blessùres de LA couvrent encore led coeur des peuples,he Croix LA négociation s’apparaït mieux que LA guerre

  4. Bandanya muvuga ivyabaye mu Burundi basha kuko aho bukera tuzobabaza igituma mwahishiriye abicanyi kuko ndabona mubikurikiranira hafi cane kandi bitebe bitebuke chacun devra répondre kuvyo yavuze canke yanditse.

  5. Ndumva uzi vyinshi mutama! Ariko wagomba no kutubwira uwishe Ndadaye, uwari yamutumye n’impamvu yamwishe. Kandi bitebe bitebuke uzobivuga!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s