Massacre des militaires burundais en Somalie, Erreur tactique ou coup monté ?

Massacre des militaires burundais en Somalie,
Erreur tactique ou coup monté ?

Analyses par Col. Didier Nyambariza

bdi somBeaucoup sont ceux qui se demandent ce qui s’est passé au juste en Somalie. En effet, il n’est pas logique que 56 militaires meurent d’un coup dans une opération de maintien de la paix compte tenu de la logistique supposée être internationale et supérieure à l’ennemi.

Nous avons effectué des enquêtes rapides vu que l’Armée burundaise en dégradation et honteuse ne dit rien!

Le 28é Bataillon (Bn) Amisom (+/- 350 soldats) avait été placé à LEGO situé à quelques 70 km de la base principale. Il devrait occuper la zone de Lego (localité 100% ennemie) au moins en trois grandes positions défensives avec positions avancées vers les zones suspectes tout en permettant des patrouilles régulières.

Compte tenu de la présence de nombreux Al Shabaab combattants, le Bn devrait au moins être en  possession d’une unité blindé et d’un hélicoptère. En effet les blindés du contingent burundais sont « trop »insuffisants et nous n’avons aucun hélicoptère! En cas d’urgence, on emprunte!!!

En plus, à 20 km de LEGO vers la base se trouve une position ougandaise dans une localité appelée BALLIDOGLE. Cette position forte d’ougandais suffisants, est dotée de blindés et chars , et est supposé être en liaison radio avec la position burundaise.

Donc, en réalité n’importe quelle attaque peut-être repoussée vu la force de frappe d’un bataillon de l’AMISOM!

Mais la réalité fût autre !!! Ci-dessus sont énumérées les erreurs tactiques graves qui ont conduit au désastre:

  1. La position de Lego est normalement une position ougandaise selon l’ordre de bataille AMISOM. Pour cela, le Burundi occupait temporairement la position. C’est ainsi que les chefs militaires burundais ont commis la 1ère erreur grave; déplacer 2 compagnies et demie (+/- 250 soldats) vers des positions situées à +/- 200 km de Lego. Donc, si on ajoute le nombre de soldats qui travaillent dans l’admilog (administration et logistique), nous restons exactement avec moins de 60 soldats burundais commandés par 2 officiers dont le S3 Bn (chargé OPS). En cas d’attaques d’un bataillon ennemi, il faut espérer des renforts amis, dans notre cas, les positions militaires ougandaises à 20 km et plus équipées. D’où la 2ème erreur tactique;
  2. Vous n’en croirez pas vos oreilles: il n’y avais aucune liaison radio entre les positions burundaises et ougandaises!!! Pourquoi? Parce que la position de Lego appartient normalement aux ougandais et donc aucune raison de perdre le temps à reprogrammer les talkies walkies burundaises sur une position occupées temporairement…ont raisonné les chefs burundais. En cas d’attaques supérieures en nombre, il faudra dorénavant espérer que les burundais tiennent leurs positions pendant un temps égal au temps qu’il faudra pour envoyer un ou deux soldats à pieds demander renfort à 20 km aux positions ougandaises. Il faut donc bien gérer les munitions en attendant les renforts. D’où la 3ème erreur grave!!!
  3. Difficile à croire mais vrais: comme la position était temporaire, les chefs militaires burundais ont décidé qu’il était inutile de déplacer les munitions; donc de sources très fiable, les soldats burundais avait un seul chargeur par individu, ni moins ni plus…vous commencez à comprendre la suite des événements?

Récapitulons:

Un groupe de 56 soldats exactement:

1). installés et isolés dans une zone rouge;

2). sans communication radio avec les bases arrières;

3). sans appui blindés ni hélico;

4). sans munitions;

5). attaqués par des combattants al shabaab, avec esprit suicidaires et de loin supérieurs en nombre et munitions;

Résultats: (bilan)

a). 38 combattants burundais morts fusillés dont 2 officiers

b). 18 combattants portés disparus, enlevés pour la suite d’un programme inconnu (…);

  1. Enfin l’hypothèse d’un coup monté est plus probable vu que les erreurs commises sont inadmissibles. Nous allons répondre à deux simples questions pour conclure:

1). Les soldats morts étaient-t-ils  majorité ex-FAB ou ex-PMPA?

2). Puisqu’ils venaient de faire la relève, n’ont-t-ils pas soutenus les manifestants dés les premiers jours des manifestations?

Dans tous les cas, le massacre des soldats de la 28 è Amison ont été sacrifiés par l’irresponsabilité du régime dictatorial de Nkurunziza.

Col. Didier Nyambariza

21 réflexions sur “Massacre des militaires burundais en Somalie, Erreur tactique ou coup monté ?

  1. Le contingent Burundais bari muri Missions za UN haba AMISOM eka na MINUSCA bimereye nk’aba Vigiles. Kubera iki inyuma y’imyaka ingana gutya bari muri za Missions zitandukanye Gvnmt itagura ibikoresho bihagije?? Genda urebe RDF muri Darfour canke MINUSCA ibikoresho bafise!!! Nibapfume bareka guteza isoni banaroha Abana b’ Uburundi batanabagurira isuka zo guca Ayo ma $ Leta ikura muri izo Missions.

  2. Amarira ku Ntwaro ya Nkurunziza yaraheze kuko ntakibi nakimwe kitashoboka Amaze kukora ibibi vyinshi mu buryo bwukwo Abarundi batavuye hasi n abasigaye azobamarira
    Ukwica kuriwe nu mwuga ntitwame turira relo natwe ni twimenye areke kwica abantu nkuwica imbeba Imana yaruhate ubwenge ngo tubukoreshe Nkurunziza nakagwi kiwe bava amaraso kandi bafise imiryango nkatwe Ntakwama bababaza abandi ukamenga bo ntibobabara
    Ndahojeje Abarundi nkahoza iyo miryango yabuze Uyu mwaka Uburundi bubuze abantu benxhi cane kandi bose bari ku gahanga ka Nkurunziza nabo bari kumwe nkibaza ko ayo maraso atazokwijana

  3. Habimana, nimba uri umu civil, ivy’intambara ntavyuzi. Je narwanye imyaka irenga itanu turwanya abo mw’ishamba. Nahavuye nanje nja mw’ishamba ca cndd-fdd kuko ntari nshigikiye akarenganyo. Ariko cndd-fdd ishikiriye ubutegetsi ni gikiki yakoze ciza wotubwira. None raba badushubije mu ntambara y’amoko kubera ubujuju bwaba généraux batinya gushengezwa. Umve rero nguhe icirwa. Intambara yo igiye gutangura, mwagira amatora, mw’imika abasuma banyu. Turazi ko arivyo mugomba kugira muhonye ubwoko, mwihore kandi ata ntambara cndd-fdd yigeze itsinda, ahubwo ari Arusha yabatahanye. Hako guharanira amahoro n’iterambere, igihugu baragitembeje none ngo nukugwana. Imana ishimwe ko nabaye demobilisé tugishika kuko nari kumaramara nkoranye nabo basuma babicanyi.
    Imana ibafashe gusa ntituzobafatishe iminwe kuko ubu ninjiye ishamba kandi rirapanze kuko ririmwo amoko yose. Mbe waruzi ko n’abasirikare benshi badushigikiye. Aho bukera niyo ngoma, uzoba mu bambere bambuka bahunga.
    Imana iri kumwe n’abari mu kuri.

  4. Ariko ga Habimana woba waramunzwe n’amacakubiri hoho canke ubumungu bw’umutima bukakumunga bukaguheza kuko mbona usigaye ugenda urakaheze, ntiwokwikebuka ugatereza agatima mpenbero ko uriko uvuga ukongera ugashigikira amahopa? Ehe nawe raba hapfuye abana b’ Uburundi n’abarundi, None wewe wunguka iki mugushinyagurira abapfuye kandi baguye k’urugamba nkeswe wewe uriko urabatyekeza ataco ubarushije!!?? Ntukanezerwe n’umwicanyi kuko umwicanyi ntagira NKUNZI Kuko buraca nawe akakugira nkuko yagize abandi! Ntancuti, ntamugenzi w’ umwicanyi! sawa sha bandanya ukinda kumivyimba ya benewanyu mugabo ngo: « RURIYE ABANDI RUTAKWIBAGIYE! »

  5. Sha na Mjr Buyoya yaragiye yirukanywe n’umunyagihugu na Nkuru wawe agiye kubogozwa. saba Imana gusa ntuje mucaha c’abagizi ba nabi nk’abanywamaraso. abishe umwana w’ikinege w’ Imana yavutse atavyawe n’urubuto rw’umugabo; none pfuma uba nka Simoni Petero Kuko Yihakanye Ukuri ariko kubera mutima mweranda yaronse akubita ibifukamiro asaba imbabazi avuga ati: Dawe ngirir’ikigongwe kuko nakwikuyeko, ariko yararonse imbabazi car il a reconnu son péche. svp! ndagusavye wewe wafashije shetani mu guhonya ababona ukuri wigaye usabe imbabazi kandi urababarirwa. ndakurindiriye!

  6. Usomye commentaire ziyi nkuru Abarundi umenga ntabwenge dufise.Umenga dutunzwe no kubesha gusa.Birabaje kandi biteye isoni kubona inkuru mbi nkiyi ijamwo ibintu vya Division kumpamvu atanumwe ayizi.Aburundi turakwiye kwikebuka kuko atari uko simbona ingene abana tuzovyara ico tuzobareresha kuburyo bumva nka ba se babo ivyo bavuga ari ukubesha gusa.None ejo barementanije wumva uzomubwira iki? Ndahojeje imiryango yabo basoda, bamenye ko twifatanije nabo mumubabaro.Sino nibaza ko ubu atari akanya ko kubateranya na leta y’uburundi naho woba ufise ico mupfa nayo.Hari ibintu atari ivyo gufyinisha canke kurementanyako.Twese turababaye, ariko ndabaye cane nuwo yiyita Colonel,ahubwo ntamuntu arimwo yize guteranya gusa.

  7. hamw vyob aruko bimeze ryoba ari ibara.Gusa je nibaza ko harico musanzw mupfa na leta kuk nta musirikare ayiyoboka yotang inkuru murubwo buryo buca intege ababuze.Ni vyiza kubirura no kubanywanisha aho gukuza ugwanko mu bantu na cane cane rushingiy ku bwoko.Aba exfab aho bari ndababwir nti ntimujane n’ibihuha ahubw murabe kazoza kamaho k’igihugu.

  8. Le commandant supreme met en avant ses interets . c’est imaginable qu’un nombre important de militaires burundais tombes sur le champ de bataille et lui continue ses projets avec ce foutu de mandate.
    Demain,il va repondre a ces actes.

  9. Urupfu nimphane birajana, mbe habimana kowashavuriye ababajwe nurupfu rwabo basoda bitavye Imana ba Amisom, None ntubona ko habaye ugufata minenerwe mugukungira ikirindiro nuburyo bwotuma umwansi ashika ningoga, urabaza neza ntavyo mwita burutufu vyariyo na mpome z’imifuko ivyo vyose niverekana ko igihugu kitabitayeho mugukinga impanuka, nibirwanisho bidakwiye na le personnel, Turababaye twihangane , nayo petero yihangiwe nugukamisha amisom , mugabo ntawupfa abimaze ubwo bufaranga bwa Amisom ko yanse kwemera ivya Arusha nibaza ko les bailleurs bazohava basokora. Ayo matora nayo ninkina mico yaraheze nibiharuro birazwi, ariko ngira ntazokoroherwa. Turahojeje imiryango yose yabuze mwigumye, Imana yakari abo bavandimwe bitavye imana.

  10. Moi aussi je me demande toujours cette question. Chaque fois qu’il y ait de morts des soldats Amisom en grand nombre c’est toujours des Burundais. Mais pourquoi ? Sont-ils moins equipés ou mois aguerris ? Il me semble qu’il y a un flou là dedans.

  11. mbe basha abarundi mwarozwe nande iyishetani yateyabarundi abasenzi nibahaguruke nayubundi twese tuzosara. uguteranya abarundi siyonyishu yibibazo dufise ntanyishu izova muguteranya abarundi; dukeneye amahoro niterambere ivyo ntituzobishikako aruko turyanye banye politique mubimenye mureke kuduhenda. politique niyaba yabananiye genda mwicare murye ivyo mwarondeye muyihebe mwoye kugenda muteranije abarundi

  12. Merci beaucoup Colonel Nyambariza. Pousse plus loin tes investigations. Même s’ il ne s’ agirait pas d’ un coup monté contre ces soldats et officiers, le massacre nous fait une révélation du piteux état dans lequel se trouve l’ armée burundaise. Les postes importants de commandement sont confiés aux anciens rebelles sans formation solide de base et qui, comme leurs chefs, sont préoccupés par les détournements et autres enrichissements illicites. Les officiers et soldats ex FAB expérimentés, rescapés du coup d’ Etat du 13 mai 2015 sont soit en exil, en prison ou sont dans la clandestinité. La bonne nouvelle est que ces ex-FAB réintégréront l’ armée un jour. Nta segeny’ idahita.
    En fait, Nkurunziza a totalement détruit l’ armée burundaise en attendant d’ en faire une armée monoéthnique dans le cadre de cette haine vicérale contre les Batutsi que Nkurunziza et son club affichent aujourd’ hui.

    • Tubayabande,ce n’est pas la 1ere fois que les militaires burundais sont victimes de complot.le gnl niyoyunguruza n’est pas une victime des el shabab.faites vos recherches mais la vérité est qu’il fut victime d’une entente entre le major fossoyeur de l’armée burundaise et le régime corrompu de nkurunziza dont il est le parrain de l’ombre.Il en connaissait trop sur la mort du président ndadaye dans laquelle il fut entraine malgré lui et il n’était pas en ordre de sainteté avec saint pierre le crocodile.

    • Pour moi il faut aider les familles des militaires à exiger une enquête crédible pour préciser les circonstances de ces massacres.Si les faits sont confirmés,l’UA doit prendre ses responsabilité Nkurunziza ne peut pas utiliser l’AMISON pour poursuivre les exécutions extrajudiciaires.Je demande à Bujumbura news de pousser loin mon cri d’alarme

      • Pour moi il faut aider les familles des militaires à exiger une enquête crédible pour préciser les circonstances de ces massacres.Si les faits sont confirmés,l’UA doit prendre ses responsabilité Nkurunziza ne peut pas utiliser l’AMISON pour poursuivre les exécutions extrajudiciaires.Je demande à Bujumbura news de pousser loin mon cri d’alarme. Burundi AG news sur son tweeter parle de 8 soldats Barundi tués en Somalie .La question est de savoir si les autres sont pas barundi ou tout simplement la signification du mot Barundi que Burundi AG news utilise souvent.

  13. ibitakuraba uraba hasi waburiwe nipanga ryawe uje gupanga amisom? weho bagukomeye mucoze uriko udukinda kumivyimba genda upange ivyirementanya ryaweeee. mbe abariko bapfira irya nino nturi mubabagumuye abariko baturatuzwa niterabwoba ryanyu bariko bunguka iki noneho amatora arabaye iyahure ingwano nayo mutegura ntakibanza ifite muzorwanywa nabarundi bose bamaze kubahinyura ko muriko mugurisha igihugu cabavyaye mubazungu ariko abarundi bumutima tuzokirwanira noneho rero ivyifuzo vyanyu vyagwijijwe nubusa irementanya ryanyu ryabahinyukanye ejo barashikiriza ibitigiri sinumve ugihema wihaye ubuki ariko amaherezo yinzira ni muzu

    • Habimana ahubwo wewe ibitakuraba uraba has njanye ma nkurunziza Na kagwi kiwe kadashaka kurekura igihungu kuko bariko baragisahura;weho ubavugira Niki uhakura????
      Iyaba bakunda uburundi nabarundi yari kugira ivyipfuzo byabo..akaarya bike akaryama Kate.mayo wewe niwinire.kuko ntizi ivyo uvuga

  14. Ikibabaje muri vyose nuko le commandant supreme yibabariye ama dollars abakuramwo gusa,ntiyibuke kugura ibikoresho vyabo basirikare,bakama bariko barasega amasase bakoresha,basaba renfort abaganda kandi igihugu coshobora kugura ibikoresho bikwiye.Ikibabaje kandi, nuko niyo habaye isanganya nkiryo le commandant supreme wewe ca ne lui fait ni chaud ni froid,yibandaniriza ivyiwe. Abandi ba prezida baca bahagarika programmes zabo zose bakifatanya umubabaro n’abandi banyagihugu,mu kugandara no muri compassion individuelle et collective.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s