Interview du Colonel Didier NYAMBARIZA en cachette au Burundi

Interview du Colonel Didier NYAMBARIZA en cachette au Burundi. Il était jusqu’ici membre du Comité Exécutif du FNL, Chargé de la Sécurité au niveau national

Colonel NYAMBARIZA DidierI/ Pourquoi vous émettez  en cachette ?

Je suis (comme vous le savez) membre du Comité Exécutif du FNL reconnu par la loi, Chargé de la Sécurité au niveau national, donc cela me permet d’être en liaison avec certains membres de sécurité de la PNB, des FDNAC mais aussi des SNR ;

Au cours de nombreuses descentes du FNL, j’ai eu la responsabilité d’organiser les démobilisés sur le comportement à tenir durant les élections.

C’est ainsi que certains démobilisés nous font part de leur inquiétude quant au comportement des IMBONERAKURE. Je suis un professionnel de l’Armée mais aussi de la Police, alors j’ai pris le temps de vérifier ces informations, et j’ai effectué des descentes sur terrain.

Alors, quand j’ai découvert la réalité des infos, je me suis demandé à qui informer au juste ; Voyez-vous, dans un pays démocratique, on aurait eu droit d’informer la police ou les services de renseignement, mais au Burundi cela est impossible car, d’après mes recherches, je peux AFFIRMER et CONFIRMER, que ce sont certains Chefs des SNR et la PNB qui sont entrain de faciliter la création d’une milice armée composée des IMBONERAKURE et des FDLR en provenance du Congo.

Alors, vous comprenez que pour DIVULGUER ou DEVOILER ces plans macabres, je n’ai pas d’autres choix que d’émettre en cachette mais je suis quand même dans le pays et je compte y rester ;

II/ Le discours du Ministre de la défense lors de la causerie morale

Monsieur le Colonel, permettez-moi de vous questionner sur le discours du Ministre de la Défense nationale pour interpréter certaines citations

Le Ministre de la Défense a dit … je traduis :

  • Le nouveau patron des SNR est soutenu par le Président de la République et qu’il provient de l’Armée où il était également apprécié et que donc la collaboration SNR/FDNAC sera parfaite. …Qu’est-ce que vous en dites ?

Si le patron SNR est soutenu  par un président qui veut briguer un troisième mandat contre la volonté du peuple, on pourrait déduire que les services de renseignement soutiennent aussi le troisième mandat. Cependant, il faut distinguer ce qui est visible et ce qui est invisible: La milice du CNDD-FDD a été créé par le Gen. Maj. Adolphe NSHIMIRIMANA et non par le nouveau patron SNR le Gen. Brig. Etienne Ntakarutimana. Donc en réalité, il n’y a pas de nouveau patron, comme le dit le Ministre de la Défense mais le vrai Patron reste bel et bien Adolphe NSHIMIRIMANA.

  • Au cas où il y a une manifestation contre le troisième mandat du président P Nkurunziza, c’est la police qui s’en charge, mais en cas de besoins l’armée va SOUTENIR la police. …Qu’est-ce que vous en dites ?

C’est grave au cas où l’Armée entrerait dans les rues pour soutenir une police ultra corrompue. En d’autres termes, l’Armée burundaise qui se dit professionnelle s’apprête à briser sa neutralité politique et soutenir une Police dont les leaders sont rangés d’avance pour soutenir un troisième mandat anti-institutionnel  et dont la grande stratégie a été de créer une milice des IMBONERAKURE et de les entrainer à massacrer tous les membres de l’opposition. C’est qui équivaut à un génocide en préparation au grand silence de la communauté internationale.

  • Je vous apprends que vous avez le droit de désarmer ceux qui ont des armes illégales car nous ne pouvons pas tolérer cela……Qu’est-ce que vous en dites ?

Ici le Ministre parle en général comme si l’armement des Imbonerakure n’est pas confirmé ; Il généralise donc en disant « ceux qui sont armés ». Ce soi-disant travail de désarmement peut donc avoir lieu ou pas alors que des armes illégales circulent dans tout le pays et grave sur couverture des SNR et de certains leaders de la PNB ;

Je ne sais pas si les services du G2 (c.-à-d. chargé du renseignement à l’Armée) s’ils travaillent pour les FDNAC ou s’ils obéissent aux SNR. Laissez-moi vous apprendre su base de preuves que des armes en provenance de la RDC pour le compte du Gen. Adolphe continuent à transiter à Rumonge et sont acheminés vers les localités de Rukambasi, Buyengero et Burambi dans la Province de Bururi,  que des combattants armés infiltrent la Province Nyanza-Lac alors que d’autres rejoignent les forêts du Parc de la Ruvubu ;

Nous sommes en contact avec certains démobilisés infiltrés dans les Imbonerakure   qui nous renseignent et ils viennent de nous envoyer même des listes des personnes à abattre   inclus les présidents des partis politiques, les leaders de la société civile et d’autres membres influents dans les partis politiques d’opposition en majorité des MSD et des FNL;

Dans la Province de Bubanza, plus de milles Imbonerakure ont constitué déjà des ordres de bataille, et nous sommes également en liaison avec des infiltrés qui nous renseignent régulièrement sur l’armement des Imbonerakure.

Dans les Province Cibitoke et Kayanza, des ex-combattants de Kiliba Ondes et des Imbonerakure tous armés  se sont installés dans les montagnes de la Kibira. En effet, en février dernier, ces ex-combattants de Kiliba Ondes accompagnés des FDLR ont traversé la Rusizi et infiltré  la province de Bubanza pour rejoindre les Imbonerakure armés de Kayanza.

Il faut signaler ici que des combattants FDLR sont aujourd’hui cantonnés dans les forêts de la Rukoko et sont appuyés de sources sures par l’ex rebelle FNL Aloys NZABAMPEMA qui travaillent actuellement pour le Gen. Adolphe. C’est ne pas surprenant que nous assistons actuellement à des embuscades répétés au niveau de la RN1

Dans Bujumbura-mairie, à l’heure où nous en sommes, les chefs des Imbonerakure ont déjà été armés, et les SNR sont à la phase d’installer des armes dans des endroits stratégiques de la capitale, surtout dans des kiosques et boutiques alimentaires qui se trouvent aux bords des routes.

Nous sommes aussi en train d’effectuer des recherches approfondies quant aux tireurs d’élite déjà présents dans la capitale de Bujumbura pour éliminer les leaders politiques de l’opposition. Nous recommandons que ces leaders qui se trouvent sur la liste trouvent refuge dans les ambassades avant la tenue du congrès du CNDD- FDD qui confirmera le troisième mandat du président Nkurunziza, car la menace est réelle et imminente.

Alors, ce n’est plus le moment des hypothèses mais le moment d’agir contre un génocide politico-ethnique en vue.

  • La Constitution du Burundi en son article 244 interdit les forces de l’ordre d’avoir des penchants politiques ; Notre parti c’est l’armée…

Permettez-moi de vous apprendre que c’est tout à fait le contraire de ce qui se passe au Burundi où certains officiers supérieurs de la PNB et des FDNAC sont bel et bien rangés derrière le Gen. Adolphe mais analysons la situation ensemble :

Nous sommes dans un pays où des armes sont distribuées par le gouvernement à une milice créée par le Gen. Adolphe  alors on doit se poser la question : Comment est-t-il possible qu’à la veille des élections, nous attendons les mains croisées à une préparation de massacres à grande échelle ou même de génocide politico-ethnique ?

Nous interpellons donc la communauté internationale de prendre au sérieux ces avertissements et de prendre des mesures adéquates pour éviter un autre génocide dans la sous-région.

III/ Vous sentez vous capable de rejoindre le maquis ?

Quand un petit groupe de leaders burundais, décident de créer une milice armée, contre les principes démocratiques tout en bafouant l’humanité de tout un peuple et quand, malgré des avertissements répétés, le monde ne réagit pas, alors parfois il reste une solution valable : rejoindre le maquis.

IV/ Quelles sont vos recommandations ?

Les Nations Unies doivent arrêter immédiatement les élections au Burundi,  instaurer un gouvernement de transition, et préparer de nouveau  les élections. Sinon, une nouvelle guerre s’annonce au Burundi …. Permettez-moi de clôturer en saluant le courage des membres du CNDD-FDD qui viennent de dire, au péril de leur vie, NON AU TROISIEME MANDAT DE PIERRE NKURUNZIZA.

Je vous remercie.

Réalisée par la Radio BUJUMBURA Internationale au micro de CIRAMUNDA Richard

10 réflexions sur “Interview du Colonel Didier NYAMBARIZA en cachette au Burundi

  1. Pingback: Burundi: la Comunità Internazionale prende posizione - L'Indro

  2. harihabantu kahise ataco kababwira,urazi abasanz echec ubu birirwa murumogi bayinze kubera amaraso yabenewabo yirirwa arbabiramwo,izo mbonerakure ziratey agahinda,ico zitazi nuko naho ingwano yoba izohera ariko bamwe basigay arabasazi…babaura gusaba abo babaha ibirwanisho ngo babahe imigambi yiterambere,uwuzotangur ingwano izoheriwe iherer iwe…ndabavumye umuvyeyi asa nuwundi

  3. yez watubambiwe ndagutakambiye aka kabi kabishe katrengane!!nushungrrire amaraso yawe kw’izi mbonerakure zigobotore muminwe ya shetani kuk ntuzemera k’abana bawe bapfa kubw’akagwi gato!giricukoze mana niwe ufise ijambo ryanyuma

  4. J’aime mon pays et nos compatriotes Burundais.Ce qui est dit par NYAMBARIZA n’est qu’une evidence.Tout simplement,aux plus manifestement cibles,reveillez-vous l’heure a deja sonne.Ouvrez grandement les yeux,preparez-vous bien pour le contre-attaque.Il vous faut fermement chasser la Peur l’ennemi du courage triomphale.N’oubliez jamais qu’on devient ce qu’on veut etre!Les imbonerakure sont des humains,dans leurs corps sortent bel et bien du sang et non de l’eau du lac.Ne soyez pas tues comme les oiseaux dans leurs nids.Je dis non au genocide politico-ethnique en vue.A bon entendeur,salut.

  5. intambara ntanumwe ifasha,irasenya ntiyubaka!
    Nyabuna basubize imbunda abazibahaye!
    bashire aho intahe ishize.
    Igihugu gitegurire iinyigigisho izo mbonerakure,bazigishe ko uwo mudahuza ivyiyumviro atari umwansi kandi atagomba kwicwa.bazironderere akazi,zije muri cooperatives zikore ibikorwa vyiterambere.
    Biracashoboka!

  6. Ndashimira Baratuza cane kuko abaye uwambere kwubahuka kugaragaza ukuri kuri genocide yateguwe kandi bakaba bashaka kuyishira mu bikorwa mu gihe Nkurunziza yokwitoza akoresheje ingumvu.
    IMANA Ikingire Abarundi n’UBURUNDI kuko nimba ari n’ibicumuro vyakozwe n’abarundi,YEZU Yaradupfiriye kugira turokoke kandi hamaze kumeneka amaraso menshi cane y’abarundi n’abanyamahahanga bifuza ko Uburundi busubira kuba igihugu c’amata n’ubuki.
    Yemwe bantu mwese mushigikiye Nkurunziza,subiza inkota mu rwubati kuko intambara umenya uko uyitangura ariko ntumenya uko uyiheza!

    Que tous burundais(qui est contre le troisieme mandat et conctre le genocide) qui a lu ce que Baratuza a dit prenne des precautions de lutte contre ce plan macabre des partisans du troisieme mandat de Nkurunziza.
    Que l’ONU EVITE UN AUTRE ECHEC!
    L’ONU a echoue au Rwanda,j’espere qu’elle ne va pas encore echouer au Burundi si non…………!

    Ariko twibuke ko : »AKIMUHANA KAZA IMVURA IHISE ».

  7. Izo mbonera kure n’abazishigikiye zimenye ko tuziteguruye atanumwe ziteye ubwoba. Nizibuke ayo izinterahamwe zabonye zipfuye ziyerera nka Gahini. Abarundi bumutima aho bari bose bazozigwanya bivuye inyuma kandi zizopha k’imbwa zibimenye guhera uyu munsi.

    • Ntawutinya ingwe yamwinjiranye. Abarundi mwese mube maso, mucunge izo mbonerakure intambwe yose zitera mube muyizi, muheze mwipange neza kugira muzivune. Kandi ntibigume muri twebwe gusa, mubimenyeshe abandi cane cane aba ruguru kugira bamenye uko bifata.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s