Élection du secrétaire général de la francophonie: Qui est l’intrus ?

oif-candidatsDans trois jours, l’organisation internationale de la francophonie va se doter d’un nouveau secrétaire général en remplacement à l’ancien chef d’état sénégalais Abdou Diouf.

Cinq candidats sont en course pour le poste dont notre ancien dictateur militaire, le major Pierre BUYOYA. Celui par qui les malheurs du Burundi ont commencé. Il est le président burundais qui a commis le plus de crimes durant sa législature. Le major BUYOYA Pierre a même battu sur ce terrain, son cousin le général MICOMBERO Michel (président du Burundi de 1966 à 1976) connu pour avoir organisé des massacres contre son peuple de 1969 à 1974.

Les francophones ignorent tout en ce qui concerne ce candidat putschiste et de surcroit multirécidiviste. Partout où il est passé, il a laissé le chaos à commencer par son propre pays. Chassé du pouvoir en 1993 où il avait pris le pouvoir par un coup d’état six ans auparavant, il revient en 1996, grâce aussi à un autre putsch militaire, pour détruire tout ce qui reste d’économie laissé par son prédécesseur uniquement par haine envers l’ancien chef d’état, le colonel Jean Baptiste BAGAZA. En 2005 il est encore une fois chassé par les chefs d’états de la région via des négociations qui ont duré plus de cinq ans. Aujourd’hui, le Burundi est le pays le plus pauvre de la planète à cause de ce major.

Partout où il a effectué des missions pour le compte de l’OIF, il a également laissé le chaos. Regardez vous même dans quel état sont aujourd’hui la République Centre Africaine et le Mali. Les amis du major BUYOYA Pierre, en Afrique sont connus. Il s’agit de COMPAORE Blaise et AMANI Toumani Touré. Tous virés par la force après avoir fait subir des atrocités à leur peuple.

Le candidat BUYOYA Pierre n’est pas là pour développer l’OIF contrairement à ses quatre autres concurrents mais pour la détruire. Les présidents des pays francophones qui vont voter lors du 15 ème sommet à Dakar doivent choisir entre le développement de l’espace francophone ou sa fin.

Par contre, si le major BUYOYA Pierre n’est pas élu, ça sera une chance inouïe pour qu’il puisse être traduit devant les juridictions nationales et internationales afin de répondre aux crimes dont il est accusé par plusieurs burundais dont le collectif des victimes du major Buyoya (buyoyafrancophonie.wordpress.com) qui milite pour que cet ancien président du Burundi réponde enfin un jour à une juridiction. Une délégation  de ce collectif composée de trois personnes vient d’atterrir à Dakar pour essayer de suivre de près ce sommet.

Beaucoup d’observateurs voient en la candidature du Major Buyoya une façon de fuir la justice de son pays pour encore longtemps puis qu’avec ce poste à l’OIF, il vise l’ immunité contre toutes poursuites judiciaires.

Espérons que cette cavale s’arrêtera avec ce quinzième sommet de la francophonie ici à Dakar.

Pour BURUNDI 24, Jean Jacques KABURUNDI à Dakar

5 réflexions sur “Élection du secrétaire général de la francophonie: Qui est l’intrus ?

  1. Laissez BUYOYA faire tout ce qu’il veut mais quelque soit la durée de la nuit le soleil apparaitra, BUYOYA tu te souviens combien de tes collègues présidents déjà fuient leur domicile suite à ce comportement intolérable? demande pardon aux burundais ne t’est dit absolument rien? le temps est proche préparez-vous svp pour te sauver !!!!!!!!!

    • je vous dis la verite,tout le malheur que connait notre pays,sont venu de ce satanique de gustave bushoro.mwumve mbabwire.boyoya numugesera naho mutagomba ko twandika ibitutsi,nukuri uyu musi mubindekere kuko niwe yatumye amabi muburundi yadukuriyeho umuganwa atari umugani bagaza,bagaza yatejimbere uburundi,ni gushika ubu ibihari vyose nivyo kwa bagaza.urakaririmbwa,bagaza nahushaje uri umugabo wabagabo.nuwosubira kukiguha wewe wogitwara kandi wobishobora.imana ikujimbere abakwanka bakwandureko.ivyubuhutu bitwaje ngira bartabona yuko atarivyo barondera amada yabo

  2. Buyoya est un criminel, il a tue le representant du Vatican et le representant de l’OMS. Il n’a jamais rien fait de positif pour le Burundi, pendant qu’il etait le president. Tout le contraire, nous les Burundais n’ont connu que la guerre avec lui. Aucun developpement economique. C’est un homme qui n’aime que lui meme. Aucun patriotisme, vraiment il nous degoutte.

  3. Vous avez vraiment mené une campagne nauséabonde contre Buyoya. Ca ne vous honore pas, si vous etes des Burundais. Je vous défie de laisser passer ce commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s