Le pouvoir burundais a assassiné les trois religieuses

LE POUVOIR BURUNDAIS A ASSASSINE LES TROIS RELIGIEUSES DE KAMENGE 

https://i1.wp.com/vaticanresources.s3.amazonaws.com/images%2Fd4533bbd1e51d5031332826e287582d9_4.jpg(Burundi news, le 05/10/2014) Tout régime véhicule son élément destructeur. Certains dirigeants ont l’impression que le monde est à eux, tout est permis. L’Afrique a connu des régimes criminels, corrompus. Certains ont la palme du sang froid, du sang tout court. Le régime de Nkurunziza est en passe de dépasser tout ce que l’Afrique connaît de criminel. Dès son arrivée au pouvoir, une dizaine des  FNL de Muyinga ont été tués et jetés dans la Ruvubu. Le train d’assassinats politiques a continué son chemin passant par Gatumba, Bujumbura rural etc…

A la une des journaux burundais, il y a l’assassinat des religieuses de Kamenge. Kamenge est le fief du général Adolphe Nshimirimana, administrateur général du  Service National des Renseignements, SNR, communément connu sous le nom de la Documentation. C’est dans ce quartier où il y a eu l’horreur.

Tout commence avec le départ du père Buyengero de Kamenge

Le père surnommé Buyengero est un père blanc qui s’est beaucoup impliqué pour la défense du CNDD-FDD même quand ils étaient en rébellion. Le père Buyengero était à la tête de la paroisse de Kamenge où officiaient les trois religieuses. Cette paroisse de la communauté xavérienne a aussi un autre hôpital à Luvungi au Congo dans la région de Kiliba Ondes. Cette région est maintenant connue des Burundais.

Le père Buyengero est gravement malade. Il a été évacué en Europe en mai 2014 et il y a peu de chances qu’il revienne au Burundi. Le clergé l’a déjà remplacé par le père Mario. Ce dernier n’a pas une mince tâche. Grand fut son étonnement quand il a été informé par les trois sœurs des pratiques, voire des accointances avec les imbonerakure,  la paroisse et le patron des services de renseignements burundais.  Le père Mario a voulu mettre de l’ordre. Sauf qu’il s’attaquait aux intérêts du tout puissant Adolphe.

En effet, Adolphe a un hôpital à Kamenge. Pour importer ses médicaments, il ne paie pas de droits de douane en les faisant passer dans le lot du centre de santé de la paroisse de Kamenge. Le père Mario a mis fin à cette pratique. Un crime de lèse majesté!

Avec le père Mario, les trois religieuses blanches ont pu libérer leur conscience. Elles ont voulu arrêter de soigner les imbonerakure. Ce changement de pratique soutenu par le père Mario marque la fin tragique de la vie des trois religieuses.

Sœur Bernadette à l’hôpital de la communauté xavérienne au Congo et la décision d’assassiner les trois religieuses

 De retour d’un voyage à Bukavu, la sœur Bernadette, celle qui a été assassinée le deuxième jour, s’est arrêtée à l’hôpital de Luvungi. Cet hôpital soigne les imbonerakure blessés et  malades. Très curieuse, sœur Bernadette a pris des photos et a pris à part quelques imbonerakure hospitalisés pour des témoignages de ce qu’ils font au Congo. Elle aurait dit aux responsables de cet hôpital de ne plus soigner ces imbonerakure car ils préparent des actions dangereuses au Burundi et que des gens sont en prison à cause d’eux. Elle aurait collecté des informations pour les fournir à Mbonimpa en prison en ce moment. La nouvelle est partie rapidement. Les services de renseignements ont été informés que cette sœur a collecté des preuves de ces imbonerakure. Panique au sommet du pouvoir. L’ordre a été donné d’assassiner les trois religieuses. Le sort d’Olga, Lucia et Bernadette était déjà scellé quand la sœur Bernadette est arrivée à Kamenge le samedi 6 septembre 2014.

Les assassinats en question

L’horreur. Comment peuvent-ils détenir le pouvoir et être des sauvages? Je dis bien des sauvages, pire que les animaux sauvages. L’opération a été préparée dans les services de renseignements burundais à Rohero toute la journée du samedi et dimanche matin. Quatre hommes ont été choisis pour découper à la machette les trois religieuses. Le dimanche 7 septembre 2014 à 15 hrs, quatre hommes en tenues des enfants de chœur sont entrés dans la paroisse. Ils avaient déjà les clés des chambres des trois sœurs. Ils ont trouvé les deux religieuses à savoir Olga et Lucia et les ont découpées à la machette.

Un détail. Ces machettes sont de nouvelle génération. Elles sont différentes des machettes qui ont été utilisées au Rwanda en 1994 lors du génocide. Cette nouvelle génération découpe le cou en une seule frappe et coupe aussi un os en une seule fois. Une livraison a été réceptionnée à la documentation et cette machette utilisée venait de ce lot. Que feront-ils avec ces machettes? L’avenir est sombre au Burundi si rien ne change.

Après avoir assassiné les deux religieuses, les quatre assassins ont appelé les services secrets pour dire qu’ils n’ont pas trouvé la troisième. L’ordre a été donné au téléphone de rester à l’intérieur jusqu’à ce qu’elle rentre. En effet, Sœur Bernadette était partie chercher quelqu’un à l’aéroport de Bujumbura. A son retour, ses deux collègues étaient déjà mortes. Avant même que la police arrive, des agents de la Documentation était déjà sur place pour évacuer ou sécuriser les quatre assassins qui attendaient sœur Bernadette. La police est arrivée après. Elle a encerclé mais les assassins étaient dans les placards. D’autres disent dans une des salles. A minuit, sœur Bernadette sécurisée par la police ne savait pas qu’elle était toujours en danger. Les quatre assassins sont passés à l’acte.

Evacuation des assassins, mission difficile

Après l’assassinat des trois religieuses, il fallait évacuer les quatre assassins. La Documentation n’avait pas pris en compte la réaction de la population de Kamenge. Quant elle a appris l’assassinat de la troisième religieuse, elle a décidé d’aller fouiller la paroisse pour trouver les assassins. Elle était au courant de la présence des assassins à l’intérieur. La Documentation a sommé l’administrateur de Kamenge de les faire rentrer. Malgré ses appels, impossible de faire plier cette foule en colère. La police a tout fait. La population a juré de se venger contre les assassins qui étaient à l’intérieur. Situation catastrophique pour le pouvoir. Le général Adolphe Nshimirimana, lui-même, s’est déplacé à Kamenge. Paradoxalement, il n’a pas osé se présenter devant la foule. Il est passé par une petite porte de derrière pour accéder à la paroisse. Il a sommé le pauvre père Mario de calmer la foule et de dire qu’il n’ y a plus personne dans la paroisse. De peur d’être tué à son tour, le père Mario a accepté et a demandé à la foule de rentrer en expliquant qu’il n’ y a plus d’assassins  dans la paroisse. C’est de cette façon que la foule s’est calmée.

Après cet incident, la police a apporté des tenues policières aux quatre assassins à l’intérieur des bâtiments. Ces derniers sont sortis avec les autres policiers en tenues de police à tel point que personne ne s’est rendu compte de la sortie des assassins.

Des assassinats qui peuvent sonner la fin de la recréation du pouvoir de Nkurunziza

Le pouvoir de Nkurunziza vient d’assassiner trois religieuses blanches. Si la communauté internationale a fermé les yeux quand il a triché les élections de 2010, c’est parce que le FNL avait tué une britannique.

Aujourd’hui, en assassinat ces trois sœurs, Nkurunziza a précipité sa chute et aussi la chute de son système. Ce ne sont pas les tracts qui sont lancés dans la paroisse pour faire peur au père Mario qui vont bloquer les enquêtes. La Documentation dépend de la présidence. Elle n’a pas décidé d’assassiner ces trois religieuses sans l’accord du Président. Si non, Adolphe serait déjà limogé; si au moins il a le pouvoir de le faire.

Ces assassinats n’honorent pas les combattants FDD. Ils se battaient pour une cause qu’ils jugeaient nobles. Est-ce celle d’assassiner des religieuses venues aider les Burundais? Est-ce que les militants du CNDD-FDD se retrouvent dans ces assassinats honteux du pouvoir? Et les colonels et les généraux de l’armée et de la police qui étaient dans la rébellion FDD, sont-ils contents de ces horreurs? Sont-ils solidaires? Si non, et alors? Le patriotisme n’a ni parti, ni ethnie, ni région. Il n’a que le cœur pour la nation.

Patriotes burundais de tout bord, unissez-vous. L’heure est grave.

Par Gratien Rukindikiza

28 réflexions sur “Le pouvoir burundais a assassiné les trois religieuses

  1. Imana harageze ah itugarukira mu Burundi abarongozi yaduhaye n inyamaswa ico nosaba abanyagihugu batoya baze bareka kwisiga amaraso batakoze kuko iyo urik ushigikira abantu bakora ikibi nka kiriya cose naw ub uriko uriyanduza. ahubwo nimba mukunda uwo mugambwe muwusengere uhinduke ahandi uragowe naw uwushigikira uragowe kndi natwe turagowe

  2. Louis, wakurikiye ubwije, woshaka woba uraraba iyo uja hakiri kare, kuko basokuru baciye umugani bati « ruriye abandi rutabibagiye ». Uko bariko barica abandi, namwebwe muri muri dd, aho bukera murashikigwa ntimubandanye mwica amatwi, musasira indava ikibi!

  3. None ga Louis kubihakana aurais tu une autre version wotanga? mbega mwebwe aba DD atari non ntimushobora gutanga arguments n’imwe? vraiment!
    ariko hariho igihe mera nkuwutahura abo bicanyi bo muri documentation avec à la tête le fou Adolphe, je m’excuse des termes kuko ntivyumvikana ibintu bakora.
    Abnatu bagiye mu ki rebelle depuis 94 bakica, viol, vol sans scrupules bakaza muri police sans aucune formation, aho muri doc bakabandanya bica mwumva boreka gukora ayo mabi gute?
    Reka igihugu cicwe nabogikijije ari ba Noriega, Duvalier, Pinochet n’abandi ntiriwe ndavuga bobabereye akarorero.
    wawundi ati « urantunga perezida urantunga, ukatabarirwa niko kwishe abamenja » azoryumeko.

    • Ariko nawe Louis, nta soni ! Dire cela et croire que ça suffit, tu es vraiement à court d’arguments. Ce n’est pas que Rukindikiza est de Kayokwe qu’il doit dire ce que tu attendais. Il dit des vérités qui vous dérangent, vous et vos sbires DD. Rien n’est surprenant car les DD ont tué hier au maquis (ils ont sur la conscience des femmes, des vieux, des bébés,Buta, les mines de la capitale, Ruhuna, etc …), hier au pouvoir (les corps flottant sur la Ruvubu et Rusizi, Gatumba, les FNL de Bujumbura Rural, etc) et aujourd’hui. Il n’est pas surprenant qu’il aient tué ces soeurs venues au secours des Burundais dont les électeurs du Cndd-Fdd. Il ne faut pas attendre de tout ressortissant de Kayokwe qu’ils disent des conneries ou pensent comme vos collègues du DD. Non les gens de kayokwe comme ceux d’ailleurs peuvent penser autrement que les DD.

      Jeanjean Nk.

      • louis kamwenubusa ndagushigikiye;ndakunda ingene uvugira umugambwe;urazi iyo wadukuye niyo utugejeje;abo nawo bawusevya bivugira ya muhe abarundi isinzi ntibabashigikiye Imana niyo yaduhaye abarongozi babikwiye bari kubica ngo bashike kuki ahubwo bari bakwiye kuraba neza ko batishwe na bamwe bagandagura ba babikira barikumwe na buyengero hariya i buyengero aho agiye hose baramutoteza

  4. Ariko rero ivyo bintu Rukundikiza atubariye biteye ubwoba. Wanka aba DD canke ubakunda ni hamwe, UBURUNDI buragoooowe, Imana nyenikigongwe nitubabarire ahandi ho umuriro ni uwacu!!
    Kubona gushika uno munsi abategetsi baherutse batubarira ko ababikira batatu bishwe n’umusazi umwe et à des moments différents, huuum barabonye ko abarundi ari ibijuju kweli. Ko umusazi yonigura abantu babiri, akagenda, agahava akagaruka akarengana abapolisi akica uwundi agaca yitahira muri kanivo aho yibera! Un minimum de respect pour votre peuple! Iyo version ya Rukundikiza reste plus probable, gushika aho abatohoza badaheza bazotubarira ido n’ido ingene vyagenze, eh, bongere batubarire ibihano bahaye abari bacunze aho hantu! None boba bari bacungiye abicanyi nukuri!!!!

  5. Pingback: Le pouvoir burundais a assassiné les trois religieuses | Nihehe | Burundi Business Directory Information Travel Entertainment News Guide

  6. Vous les amis des burundais je vous tenerci de tout ces imformations,si possibile,je vous prie de mener une enquete pour lesser les burundais. connaitre la réalite sur l’assassinat.Que DIEU vous guide.

  7. RUKINDIKIZA ndazi ko ivyo gutohoza abizi, ivyo ariko aravuga jewe numva ko harimwo ukuri kwinshi. Ivyo kuvuga ngo acafuza CNDD FDD ni mubihagarikire ngaho. Ico aba DD batokora ni iki? Bikaba arivyo Imana nibaturire bashe nkakurya baturiye le Marché Central de Bujumbura. None ivyo Gratien avuze twari tumaze iminsi tuvyumva bivurwa. Wewe nuko ashoboye kubishira ahabona. Mana gira ico ukora uzane imitima mishasha mubadutwara. Ariko nibaza ko amatora abazungu batazoyashigikira bumva uko abadutwara ari inyamaswa.

    Ni aharugira kweli.

  8. En voici l’une des grandes malédictions des dirigeant dd ainsi que leurs acolytes!! c’est le début de la fin de leur règne. Quant à « nganji » et « rugira emile », vous vous êtes sentis morveux et vous vous êtes mouchés non????

  9. Harya nama mvuga abanyagihugu ntibahendwa, nuko bakenye bironderera utwo bacisha ku munwa canke bakabigira nimpaka harya bavugako muri plafond babaonyeyo abantu ntibasara bari bababonye kandi ningene basohotse ngo barabibonye neza cane, ni babandanye batwica nta kundi muga ntibibazeko abanyagihugu batabona vyose

  10. Qui va mener ces enquêtes? La communauté internationale ou la police burundaise? Pour la PNB, le tueur a été appréhendé. Si la communauté internationale s’investit la vérité éclatera au grand jour du moment que leurs corps ont été inhumés en RDC si les militaires burundais qui sont là ne les déterrent pas.

    • cette analyse de rukindikiza nous laisse sur notre soif , notamment à propos du mobile du crime. Dire que la sœur Bernadette aurait demandé qu’on ne soigne plus les imbonerakure blessés ne tient pas la route. car même si on admettait que ce sont des criminels, ils ont le droit d’être soignés. Les hôpitaux ne considèrent jamais les vertus des gens à soigner!

  11. Mon Dieu, ait pitie du Burundi et surtout de ces trio-hominivoles. Que le sang verse des innoncents et surtout de ces anges trois soeurs xaveriennes leur soit une malediction. Ou est alors l’Eglise Catholique? A-t-elle peur de sortir de son silence de peur d’etre renvoyee du Burundi dans les 24h? Trop c’est trop. Faut que les puissances etrangeres n’acceptent plus ce pouvoir avec des mains trempees dans le sang et pillage. Faut suivre et bloquer leur richesses partout ouu elles sont. Donnez le pouvoir aux autres qui peuvent gouverner le pays en paix

  12. Cette version des faits est très vraisemblable.
    Effectivement l’heure est trop grave. Il est temps sinon trop tard d’agir.
    Est ce que la communauté internationale est prête à se faire narguer par un pouvoir criminel ? Jusque quand.
    Quid des Burundais?
    Kwama turaba aho abantu bacibwa amazosi nk’imbarwa biraturuhishije. Ingo rero tubiheze!!!

    • Suite à ce que je lis ces derniers temps et ce que j’écoute des oreilles des partis politiques, spécialement les dires sur les élections, l’insécurité grandissante dans lepays, et surtout ce qu’écrit Rukindikiza (qui n’est qu’un secret de polichinelle), je vous propose cette prière:

      Dusabe Imana tuve mu rugoto mu 2015, Uburundi buzuke !

      Mana nzima mushoboravyose, turakuragije wewe wenyene ubu Burundi
      Nta mwungere bufise, uwo waduhaye, yaraguhemukiye hamwe n’Abarundi
      Abana bawe bari mu yabira, amaganya n’amarira, inzara n’inzankano;
      Urupfu ruturutse k’ubo waragije intama za we, rurugarije intano za we,
      Ububegito, ubusuma, ubuhumbu, umwina w’amatungo biradusagirije;
      Imyagazi igaburirwa imfyisi, intare isigaye isomera amaraso y’abawe,
      Abavyeyi barahekurwa bakakwa ibanga ryo guheka no kurera abawe,
      Shetani yarihagiye Uburundi, Abarundi baba abaja bay o ngo baramuke,
      Shetani yakebereje Abarundi mu muriro, yiyitirira izina ryawe ryeranda.

      Abo waragije Uburundi bikebeye amashikanwa y’abawe ngo ni mw’izina rya we;
      Bubatse iminara y’ i Babylone hose, turayitangarira n’icubahiro ntangere.
      Abana bawe, twarahahamutse, tubura muganga, mbere turanakwibagira;
      Twagize Izina ryawe ryerandawe ibigirwamana Cndd-Fdd n’abayobozi bayo.
      Kukaba nkako, twarateshejwe ubuntu tuba ibimaramare mu makungu;
      Abo waturagije, arabo twatoye twasanze ari imfyisi ziragiye imyagazi,
      Isiha zishinzwe ikigega, abasazi basanze inzu, abarozi bajejwe uburezi.
      Nta mabi tutabonye muri iyi myaka tumaze ba “antechrist” bashistse.
      Basenga izina ryawe bakica baryambaza, badusahura kandi bakwitwaje.

      Burundi we, rangamiza hejuru, wibuke uwakuremye akugira Uburundi,
      Ibuka ko ba “antechrist” bari barabuwe, wishire mu biganza vy’Imana ya we.
      Wagize uruhara runini ngo shetani yiganze mu Burundi, ikebuke ukiriho.
      Ibuka iyo shetani zazananye, ni wewe wazugururiye urugi uziha amajwi,
      Uziha umutima wawe, usigara uri ikirohori, none ubu uricuza mu marira.
      Nta watoye canke atatoye izo shetani, twese zaje turorera canke dusimbiza.
      Raba ayo tubonye, twikebuken twambaze Imana, izotwumvira, ariko dufashije.
      Igihe cageze, Imana Rugiravyose tuyigamburukire nayo idukure muri iyi mizana;
      Imizana twatekewemwo na Cndd-Fdd mu gusamara, mu kwigira sindabibazwa,
      Mu kuba ba ntwengerabansi na cane cane mu kugira umugambwe ikigirwamana.

      Mana Mushoboravyose, ubutigu burageze ku Burundi n’abana bawe waremye,
      Ntutererane Uburundi ayabira turimwo, ntuduhebere muri aya maganya
      Dukize akaga n’umuriro turimwo, dusubire kuba mu bana bawe bagize amakungu
      Duhe ingonga n’umwizigiro bibereye abana bawe, tubone kwogorora mu 2015
      Twikureko umuvumo twatewe na Nkurunziza n’abafasha b’iwe mu kubatora tutazi

      Ni wewe nyene Mana ubidushoboza, ubwacu turi ngoganke, ku bwawe birashoboka
      Natwe dukomeze ishaka n’inguvu tuje mu nzira yawe twikure intwaro mbi turimwo

      Amen !
      NB: Iki gisabisho kivuye ku mutima kandi gitumwe n’umwizero uvanze umwiheburo mfayiye kuri ibi bivugwa bjanye n’amatora, umutekano muke, ubusumaburi mu gihugu, ububegito bw’abarongoye Uburundi, umwiheburo uri mu barundi, ubukene bwugarije Abarundi, kuba sindabibazwa kw’abarongoye Uburundi, kubura ijambo mu makungu, Uburundi bwabaye mayibobo, intahe iramanikwa abagabo baba utubeba dukubita imirizo imbere ya Nkurunziza, abasuma basasirwa indamva ukuri gukubitwa ubuhiri. Ariko, umwizero uriho, ko tubibona, hariho ababigaya mu mice yose y’igihugu, kuja hamwe abasigaye birashoboka. Dusabe Imana kandi tuyifashe idufashe. Jewe rero si ndi mu bihebuye, ndi mu bizeye kandi “engagé”.

  13. Ce monsieur a une haine et rancœur qui dépasse les limites. Maintenant je commence a comprendre certaines choses sur certains individus comme lui.

    D’abord le père Buyengero tient ce non de la paroisse Buyengero ou l’armée mono ethnique a failli le tuer. Il était obligé de vider les lieux. Comme il roule dans une camionnette sur laquelle était écrite Paroisse Buyengero et que très peu de gens pouvait dire exactement son nom il est devenu père Buyengero. Celui qui a construit le centre jeune Kamenge (1991-1993) et beaucoup d’autres édifices dans la capital et en dehors. Qu’il ait défendu le CNDD-FDD encore dans le maquis sûrement que l’auteur en les preuves mais d’emblais, malgré le temps qu’il a passe au Burundi, il n’a pas cette hypocrisie qui nous empêche de nous développer. Il parlait ce qu’il pensait.

    Ces sœurs connaissent bien le patron du SNR. Qu’il ait des immeubles dans lesquelles fonctionnent un hôpital c’est vrai mais il n’est ni de près ni de loin impliqué dans son fonctionnement. Les détails sur place.

    La paroisse Kamenge n’a pas d’hôpital à Luvungi au Congo.

    Mon point de vue c’est que ce monsieur sans aucun respect pour sa patrie est entrain de fausser les pistes. Le père Mario est consterné lui aussi d’apprendre des choses pareils sur son compte. Le minimum serait de contacter Mario pour plus de détail. A défaut il faudrait contacter l’évêque de Bujumbura si c’est question d’ethnie ou alors le Nonce Apostolique sur place. Si vous espérez combattre le système DD par mensonges interposés hélas vous avez tapé à cote aujourd’hui. REKA KWIGINA KU MIVYIMBA. TWARABUZE KANDI TURAZI ICO ABA BABIKIRA BARI BATUMARIYE. BAGUSENGERE KU MANA URONKE IMPERA IKUBEREYE.

    • je pense que nganji est inculte vue ce qui a écrit. voir le contenue de document de l’auteur , c’est tout a fait évident que c’est un mobile plus que suffisant pour tuer d’autant plus que c’est la même raison que a fait emprisonner le très respecté Mr. Mbonimpa.

      puis on sait tous cela c’est juste que l’on a ps de plateforme pour le dire, l’auteur n’a fait que dire haut ce que tout le monde pense bas.

      A tout les dd et surtout imbonerakure (quoi qu’ils voient rien) il faut pas être absorbé par des idéologies sans réfléchir ou ça vous menez car demain ça sera a vous de répondre à leurs actes ignobles et horribles car vous étés des participants passives alors prend garde on vous observe de lien, notant tous ce que vous dites, enregistrât chaque fait et geste pour ensuit vous trainer devant la justice après que la trempette est passé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s