Un ancien membre du Parena qui espère être Président de la République en 2015

1920232_746029345409875_1638407918_n(le 28 juillet 2014, http://burundinews.free.fr) Le Burundi est devenu très spécial. Avant 1993, peu de Burundais voulaient diriger le pays. C’était trop compliqué. Peu de gens s’estimaient capables. Je me rappelle comment en 1987 il manquait d’officiers pour prendre le pouvoir. Buyoya n’avait pas voulu prendre les devants et les prétendants manquaient. Dans les milieux officiers, c’était le casse tête chinois. Quel officier est-il capable de diriger le pays. La liste était trop courte.

Aujourd’hui, le pays est entré dans la démocratisation. Le Président Nkurunziza a tué la fonction présidentielle. Un paysan disait que lui aussi qu’il pouvait diriger le pays car il sait bien planter les avocats, jouer au football et prier. Des centaines de cadres du parti au pouvoir le CNDD-FDD affirment haut et fort qu’ils sont présidentiables. On pourrait former un parlement avec les présidentiables version CNDD-FDD.

Ils se bousculent à la porte du palais présidentiel

Contrairement à ce que les gens de l’opposition pensent, le troisième mandat de Nkurunziza inquiète plus les cadres présidentiables du CNDD-FDD plus que l’opposition. La lutte fait rage. Certains n’entendent pas reculer malgré les avertissements du général Adolphe Nshimirimana, patron des services de renseignements. Certains craignent que Nkurunziza modifie la constitution après son élection en 2015 pour qu’il n’ y ait plus de limitation de mandats présidentiels. Or, à l’unanimité, sauf quelques quémandeurs, les cadres du CNDD-FDD veulent mettre Nkurunziza dehors en 2020. La récréation est terminée. Il agace les cadres de son parti surtout le trio Nkurunziza-Adolphe-Bunyoni est jugé infernal. Bunyoni aimerait se présenter aux élections présidentielles. Les cadres du CNDD-FDD pèsent qu’il n’ a ni réseaux, ni amis mais juste une équipe qui l’aide à piller le pays. Son égoïsme est pointé du doigts.

Le palais présidentiel n’est pas une mince affaire. On se prépare, on construit son réseau. L’activité bat son plein. Ces présidentiables voient d’un mauvais œil l’organisation de la milice Imbonerakure car elle peut être à l’origine de la fin pure et simple du CNDD-FDD.

Parmi ces présidentiables, il y a des cas insolites. Ceux qui sont inattendus. Qui pouvait croire qu’un ancien Parena pourrait rêver de diriger le Burundi après Nkurunziza? Pourtant il y croit.

Un ancien Parena au pouvoir en 2015!

Un ancien magistrat, un grand militant du Parena, un tutsi, a un rêve de diriger le Burundi en 2015. Edouard Nduwimana, le ministre de l’intérieur, est entré dans le CNDD-FDD par opportunisme. Il était un grand militant du Parena. Il a bien assimilé la théorie de ce parti et rêve de la faire triompher au CNDD-FDD.

Le ministre de l’intérieur, Edouard Nduwimana, est le ministre le mieux coté de la République burundaise. C’est à peine qu’il ne tuerait pas les siens pour faire plaisir au Président Nkurunziza. Il se targe d’être un ami personnel du Président Nkurunziza. En privé, il confie qu’il arrivera à convaincre le Président Nkurunziza d’instaurer une alternance au sommet de l’Etat entre hutu et tutsi. Il serait alors le premier tutsi de cette alternance en 2015. De l’autre côté, il agite le bâton qui fait peur aux tutsi tout en espérant de les rassurer lors de son mandat en alternance. Une stratégie digne de l’école primaire.

Edouard Nduwimana est devenu le ministre le plus impopulaire du Burundi. Il mécontente l’opposition par son attitude. Il laisse perplexe les militants du CNDD-FDD quant à sa loyauté. Certains affirment qu’il dit le contraire dans des salons des tutsi.

Cette théorie de Nduwimana amuse les présidentiables du CNDD-FDD. Des rumeurs à Bujumbura disaient qu’il pouvait être sacrifié, assassiné par des imbonerakure. D’une pierre deux coups, éliminer celui qui est déjà sali par ses actions contre les partis politiques, celui qui propage ces idées d’alternance ethnique et aussi pour mettre cet assassinat sur le dos de l’opposition.

Bon courage Monsieur Edouard Nduwimana. Si tous ce que vous faites est dans le sens de gagner le palais présidentiel, vous êtes naïf. Si vous n’avez pas encore compris que vous êtes le pion du pouvoir, vous êtes naïf doublement.

Par Gratien Rukindikiza

6 réflexions sur “Un ancien membre du Parena qui espère être Président de la République en 2015

  1. Edouard est un arriviste, il finira comme tt le monde de sa classe. Son passe est connu de ns tous, ses incoherences, ses intrigues, ca n’a rien d’etonnant.

    Ce a quoi il faut signaler, on peut faire allegence sans divaguer ni importuner. Le fait d’occuper un poste sans le meriter laisse a desirer, les declarations ne sont que hypnose politique. Il s’initie a sa propre egemonie. Laissons le faire. Sa fin le prouvera. A bon entendeur salut!

  2. Oya vraiment PARENE yotwara Uburundi vyagenze gute? Rwasa, Sinduhije n’abo ntiriwe ndavuga barahoze, ubwanwa bwarapfutse umunwa. Bareke babe baritwenga, iyo bababazi ko amatora yamaze kurangira hasigaye ko aharugwa gusa!!!!!!

  3. Mbega ni kuki hariho abantu bama bihenda mu mitwe yabo ???
    Burya, inyuma y’abami, hari intwaro y’umututsi yahabaye, kiretse ko bashikira ubutegetsi baciye muri za « coups d’état « , munyuma bakabona kuyayatisha ivy’amatora pour calmer les esprits ?
    Ni mwabona hari umututsi yopfa aronse amajwi akwiye démocratriquement hakirongora impfuvyi za 1972, murampinyuza. Kwihema ni bibi.
    Naho benshi batwenga Nduwimana Martin na Concilia Niyibigira, abo ni bo batutsi b’ubwenge bukwiye, kuko bazi ko muka so « yaritse », uravoma kugira ngo musangire; kandi uca witwa umwana.
    Rero, k’umuntu, ataho yegamiye , kandi azi kushishoza ibintu n’ibindi, Abatutsi, eka n’Abahutu , batiyunze na CNDD FDD, ntaco bazohanoba.
    None ntimubona ko imishihano iri mu yindi migambwe tutsi-tutsi, hutu-hutu , yabaye ndanse?
    Kudashobora kwiyunga, bisobanura iki none? Echec.

  4. On a toujours dit que Nduwimana fut le premier secrétaire de la JRR section université. Je peux le croire, son caractère et sa verve prédisposent à ce poste.

    Mais avec Bagaza ? J’ai besoin de quelqu’un d’autre qui seconde cette affirmation de Rukindikiza à l’effet que Nduwimana a milité au sein du PARENA.

    Naïf, il l’est. Ce type est un faiblard: il oublie qu’avant lui il y eut d’autres ministres de l’intérieur … Rwuri fut l’un des plus méchants. Nduwimana est sur les traces de Rwuri !!!

  5. Cpt Rukindikiza c’est mon compagnon d’arme. Je sais comment il est, et c’est tres difficile de lui faire confiance. Malheureusement, je ne vois pas comment il veut nous faire avaler toujours ses erreurs. Un ancien pareniste a la tete du Burundi en 2015? Ni tutsi ni du parena, c’est impossible en 2015. Je sais qu’il fut un anti Parena de premiere ligne, tres hostile egalement au President Bagaza. Il n’y a pas de fumee sans feu. Attendons quelques jours, on verra s’il ecrit bien ou pas. Mais ce qui est certain, Nduwimana n’a jamais appartenu au Parena. Pourquoi cette intoxication? Il etait a l’Uprona et il est directement passe au Cndd-Fdd.

  6. Pingback: Un ancien membre du Parena qui espère être Président de la République en 2015 | Bujumbura News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s