Le Président Nkurunziza n’est pas foncièrement mauvais. Et pourtant

Nkurunziza fetiche(le 20/07/2014, http://burundinews.free.fr) L’homme ne naît pas méchant, c’est la société qui le transforme. Les dirigeants sont aussi méchants en raison de l’entourage. L’entourage financier car ils acquièrent un appétit glouton, carnivore pour amasser l’argent. Ils sont prêts à tout pour assouvir leur gloutonnerie. L’entourage humain car il pousse à la formation d’un  petit cercle car l’assiette ne doit pas être partagée par les destinataires, le peuple mais par les loups du régime. L’entourage familial qui redoute l’après régime, ce qu’il sera. Les honneurs, la mélomanie etc… manqueront de base et c’est l’oubli.

Le Président Nkurunziza n’était pas un homme foncièrement mauvais en tant qu’individu. Oui, il a posé les mines dans la ville de Bujumbura pour tuer les civils quand il était dans la rébellion. Mettons ce manquement, cette violation des principes de la guerre de ne pas s’attaquer aux civils sur le plan de la guérilla qui était en perte de vitesse. Et pourtant, l’homme a évolué négativement.

Les débuts sous le parapluie de Radjabu

Le Président Nkurunziza a bénéficié de l’état de grâce les deux premières années car il était considéré comme un irresponsable politique. Le Burundi était officieusement dirigé par Radjabu, du moins, ce qui se faisait entendre au CNDD-FDD. Etait-elle une stratégie de Nkurunziza pour mettre l’échec du premier mandat sur le dos de Radjabu?

Radjabu en prison, la vraie nature de Nkurunziza est apparue. Un homme méchant, tueur, corrompu, dictateur. La désillusion pour son entourage et son parti.

Pourquoi sa méchanceté augmente-t-elle au fur et à mesure que la période électorale approche?

Le Président Nkurunziza et son parti CNDD-FDD sont les seuls à faire la campagne électorale depuis la fin des élections de 2010. Ils ont une milice imbonerakure, une photo copie de la milice Interahamwe. Pourtant, le Président Nkurunziza qui se prépare pour un troisième mandat présidentiel contraire aux accords d’Arusha et à la constitution n’arrive pas à se rassurer. Il met en prison les opposants politiques, les membres de la société civile. Il a osé jeter en prison le sage des sages, Mbonimpa de l’Aprodh. Ainsi, Nkurunziza a donné un signal à la communauté internationale et aux Burundais. Il n’hésitera à harceler son peuple s’il estime qu’il est de plus en plus contesté ou ses actes dénoncés.

Ces derniers mois, le Président Nkurunziza a bien compris, selon son entourage que nous avons contacté, qu’il n’ a aucune chance d’être élu et surtout que son parti CNDD-FDD aie la majorité au Parlement si les élections sont transparentes. Pire, il craint que la donne ethnique change. Des hutu votant pour un tutsi, un sacrilège. Ceci explique le harcèlement du parti MSD et de son président Alexis Sinduhije.

Si Nkurunziza était convaincu de sa victoire, il ferait une politique démocratique pour gagner sans contestation. On a rarement vu une équipe sûre de gagner devenir brutale sur le terrain.

Que fera-t-il avant et pendant les élections?

Les élections burundaises sont au rythme des milices imbonerakure et aussi des conflits internationaux. En effet, il est prévu d’envoyer le maximum des troupes burundaises à l’étranger (Somalie, Centrafrique, Soudan du Sud si possible etc…) pour qu’il y ait moins d’ex Fab au Burundi. D’autre part, la milice imbonerakure sera déjà équipée en kalachnikovs et habillée en tenue militaire sortant des stocks de l’armée. Cette milice sera épaulée par les Ex interahamwe qui quittent progressivement la RDC.  Les imbonerakure commettront des tueries politiques contre certains politiciens du CNDD-FDD, juste quelques mois avant les élections. Ces tueries seront mises sur le dos des partis de l’opposition notamment le MSD, l’UPD, le FNL de Rwasa. Dans la foulée, cette milice opérera une sorte de « vengeance » et tuera certains politiciens de l’opposition. Des arrestations s’opéreront dans les rangs de l’opposition. Presque tous les propagandistes sur le terrain seront arrêtés et il ne restera que le CNDD-FDD et les partis satellites.

Pendant les élections, la milice imbonerakure sera confondue avec l’armée et la police. Dès que les tendances seront connues et en défaveur du CNDD-FDD, la machine de la violence sera déclenchée. La communauté internationale qui soutient par des financements ces élections ne récoltera que des situations humanitaires catastrophiques.

Et si le CNDD-FDD perdait les élections?

Si en 2015, le CNDD-FDD perd les élections, que les Burundais en soient conscients, ils garderont le pouvoir. Si la force de la démocratie est dans les urnes, certains comprennent qu’elle est dans les armes. La règle démocratique a été remplacée par la règle dictatoriale. C’est le plus fort qui écrase le petit. Tant que l’opposition burundaise ne dispose pas de force, je dis bien une force armée opposable à la milice imbonerakure, elle n’aura qu’à assister à la tragique démocrature burundaise et ses lots de deuils.

Par Gratien Rukindikiza

4 réflexions sur “Le Président Nkurunziza n’est pas foncièrement mauvais. Et pourtant

  1. « On a rarement vu une équipe sûre de gagner devenir brutale sur le terrain »j’approuve votre point de vue

  2. « Radjabu en prison, la vraie nature de Nkurunziza est apparue. Un homme méchant, tueur …» Pourquoi donc les tueries et autres atrocités commises avant 2005 ne comptent pas à vos yeux ? Des atrocités pourtant délibérées et sans nécessité militaire ?

    S’il vous faut absolument un exemple, eh bien regardez le témoignage publié par Bujumbura News le 21/04/14.

    Faut-il ne pas en tenir compte pcq il y avait une « guerre » ? Proposez-vous le même blanchiment pour tout ce que Hitler a fait dans les années 1940? Après tout il y avait une guerre, n’est-ce pas ?

  3. « Radjabu en prison, la vraie nature de Nkurunziza est apparue. Un homme méchant, tueur …» Pourquoi donc les tueries et autres atrocités commises avant 2005 ne comptent pas à vos yeux ? Des atrocités pourtant délibérées, inutiles et sans valeur militaire ?

    S’il vous faut absolument un exemple, eh bien regardez le témoignage publié par Bujumbura News le 21/04/14.

    Faut-il ne pas en tenir compte pcq il y avait une « guerre » ? Proposez-vous le même blanchiment pour tout ce que Hitler a fait dans les années 1940? Après tout il y avait une guerre, n’est-ce pas ?

  4. Pingback: Le Président Nkurunziza n’est pas foncièrement mauvais. Et pourtant | Bujumbura News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s