Le M.N.B. demande un embargo des armes contre le Burundi et le gel des avoirs des dignitaires du CNDD-FDD

mnb-logo-002(11 avril 2014, http://www.bujumbura.be) Le Mouvement National Burundais a envoyé une correspondance ce lundi 7 avril 2014 au Secrétaire Général des Nations Unies. Dans cette lettre de plus de 45 pages, le M.N.B. informe sur la situation politique et sécuritaire qui prévaut au Burundi et demande en gros l’envoie d’une mission chargée de sécuriser les acteurs politiques, les membres de la société civile et les journalistes.

Le M.N.B. demande également qu’un embargo sur les armes puisse entrer en vigueur le plus tôt possible afin d’éviter un génocide pire que celui du Rwanda qui est en cour de préparation au Burundi. Il demande aussi qu’une pression soit exercée sur un probable retrait des militaires et policiers burundais dans toutes les missions onusiennes à l’extérieur du Burundi. Cette participation au maintien de la paix dans le monde est une manne d’entrée de plusieurs millions de dollars qui va directement dans les caisses du parti au pouvoir lequel arme les génocidaires IMBONERAKURE.

Le M.N.B. a relevé plusieurs similitudes entre les IMBONERAKURE et les INTERAHAMWE. La machine est parfaitement identique et est même améliorée face à ce qui s’est passé au Rwanda voisin en 1994. Ce plan macabre est élaboré par le parti au pouvoir en connivence avec les génocidaires rwandais qui ont été incorporé par le CNDD-FDD dans l’armée et dans  la police depuis 2005.

Dans cette correspondance, le M.N.B. demande également que les biens et comptes bancaires des dignitaires du parti présidentiel à l’étranger soient saisies ou gelés. Une liste de ces biens et comptes bancaires a été envoyé aux Secrétaire Général.

En conclusion, le M.N.B. a rappelé que depuis 2010 il est prêt à intervenir militairement pour sauver le peuple burundais mais que les émissaires des Nations Unies l’ont toujours convaincu de mettre en jachère ce projet. Aujourd’hui, si les Nations Unies n’interviennent pas, le M.N.B. assure que plus rien ne l’emperchera à attaquer le gouvernement burundais pour ramener la paix et la tranquillité des burundais.

D’après nos sources, le bureau du Président du Mouvement National Burundais a déjà reçu une réponse à cette correspondance mais s’est réservé de divulguer le contenu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s