Que disent les sondages cachés des services des renseignements burundais ?

Que disent les sondages cachés des services des renseignements burundais(www.bujumbura.be, 18.02.2014) L’administrateur général de la sûreté a transmit fin janvier 2014 un dossier relatif aux sondages qu’il a réalisé sur tout le territoire national. Ce dossier est tellement en défaveur du parti au pouvoir et du président de la république en personne, que ce dernier a demandé qu’il reste secret et qu’il ne soie divulgué en aucun cas.

Les sondages ont été effectué dans tout le pays en première partie et dans la capitale burundaise en deuxième lieu.

Au niveau des partis politiques c’est un désastre pour le parti au pouvoir. Au niveau national, l’ADC-IKIBIRI vient en tête avec 34 %, suivi du CNDD-FDD avec 14 %, UPRONA avec 12% et enfin les MAD (Mouvement Armés Déclarés -MNB, FPL et MPR-) avec 11 % des sondés. Au niveau des personnalité politiques, Agathon RWASA vient en tête avec 35 % suivi de Alexis SINDUHIJE avec 25 % , de Frederick BAMVUGINYUMVIRA avec 20 % et enfin de Pierre NKURUNZIZA qui récolte 15 %.

Dans la capitale c’est les MDA avec 54 % qui sont en tête suivie du MSD avec 25 % et du FNL 13 %. Le CNDD-FDD ne récolte même pas 5 %. Au niveau des personnalités politiques Richard CIRAMUNDA est en tête avec 55 %, suivie de Alexis SINDUHIJE 25 % et de Mohamed RUKARA 10 %.

Analyses et scénarios

Dans le rapport transmis, le SNR indique au président de la république qu’à la lecture des ces sondages, il remarque que les burundais ont choisi des extrémistes pour diriger le pays. RWASA pour les hutu et CIRAMUNDA et SINDUHIJE pour les tutsi. Le SNR annonce également que la tendance tranche vers le faite que les burundais veulent des gens qui assument leur appartenance ethnique et ne veulent plus des politiciens qui trompent la population en criant haut et fort pendant la journée qu’ils sont pour l’unité nationale et que le soir deviennent des extrémistes avérés. Avec deux extrémistes à la tête de l’état (président et premier ministre) la population se sentirait plus en sécurité car les deux protagonistes se surveilleraient mutuellement.

Le scénario possible c’est de maintenir les opposants politiques en prison. Essayer de tout faire pour que CIRAMUNDA Richard ne rentre au Burundi et de ne pas répondre à sa demande en cour d’agrément de son parti au ministère de l’intérieur. Plutôt lui tendre la main pour appuyer le parti au pouvoir. Le soutien du parrain des MDA à n’importe quel parti politique fera chuter ou maintenir le parti présidentiel. C’est pour cette raison que le SNR recommande à la présidence de la république de faire taire au plus vite le site www.bujumbura.be qui est devenu le portail de l’opposition politique et militaire.

Conséquences du rapport

Ce rapport a été le déclencheur de la crise institutionnelle actuel par le président de la république en personne. Ce qui arrive au parti UPRONA aujourd’hui n’est qu’un début. Le rapport indique également qu’il suspecte Maître Isidore RUFYIKIRI d’être le candidat des tutsi aux présidentielles de 2015 d’où l’acharnement du pouvoir contre lui. Même constat pour Frédéric BAMVUGINYUMVIRA du Frodebu pour les hutu.

4 réflexions sur “Que disent les sondages cachés des services des renseignements burundais ?

  1. Je pense que vous en faites trop.
    Soit vous voulez manipuler la diaspora et les amis de la diaspora , soit vous voulez manipuler les hutus que les DD ont écartés soit les Tustis qui sont la minorité de ce pays.
    Dans tous les cas ,à travers votre article , vous ne voulez pas une prospérité du Burundi (surtout pas CIRAMUNDA vraiment ..)
    Mais bon, l’opinion reste éveillé et clairvoyant (sauf ceux qui se font piégés d’une façon ou d’une autre)

  2. Pingback: Que disent les sondages cachés des services des renseignements burundais ? | Nihehe | Burundi Business Directory Information Travel Entertainment News Guide

  3. Hahahahaaah!niho baribakimenyako bataye ama succes?ntibaraterimbere muvyiyumviro nimba baciyumvira ivyamoko abarundi sicokiduhanze igihe c’amazuru caraheze hagezweho igihe cogukora ntakindi.Babanze basubire kwishuri bige ivyogutwa kuko ntavyo bazi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s