L’ADC Ikibiri reporte sa marche-manifestation

 

JPEG - 27.5 ko

(le 7.12.2013, http://fr.igihe.com) La marche-manifestation qui était prévue par l’ADC Ikibiri pour ce Lundi est reportée à une autre date non-encore signalée. L’ADC Ikibiri fait savoir que ce report est effectué pour se joindre à l’Afrique et au monde entier dans le deuil qui s’observe suite à la mort de Nelson Mandela. Ce dernier qui fut médiateur dans les conflits burundais.

L’ADC Ikibiri avait donné un ultimatum de quinze jours avant de faire une marche-manifestation pour contester tout changement de la constitution sans la concertation de tout le monde. Alors que ce délais aller toucher à sa fin ce lundi 9 décembre, la coalition de l’opposition vient de reporter cette marche-manifestation à une date non encore indiquée.

L’annonce de ce report vient d’être fait par Léonce Ngendakumana, président du Parti Sahwanya FRODEBU, en même temps président de l’ADC Ikibiri. Il indique que l’ADC Ikibiri se joint au monde pour observer un deuil suite à la disparition de Nelson Mandela. Léonce Ngendakumana souligne que ce report n’intervient pas parce qu’un cadre de dialogue est engagé par l’assemblé nationale. En effet, comme il l’indique, cette rencontre qui débute ce 19 décembre 2013, dont le parlement est initiateur, ne coïncide pas avec le genre de rencontre que l’ADC Ikibiri réclame. Avant toute autre chose, l’ADC Ikibiri demande à ce que ce projet d’amender la constitution soit retiré de l’assamblé nationale.

Cet ajournement de la marche-manifestation intervient au moment où le parti FNL pro-Agathon Rwasa avait déjà annoncé qu’il ne participera pas dans cette manifestation. Le porte-parole de cette « aile » du FNL, Aimé Magera, avait dit que le motif de leur boycotte dû au faite que l’ADC Ikibiri n’a pas demandé leur avis pour cette marche-manifestation. De plus, Magera avait ajouté que les « banamarimwe » n’avaient jusque-là demandé ce genre de protestation.

Dans cette déclaration, Aimé Magera avait également mentionné que le parti CNDD-FDD qui assure le pouvoir n’a pas peur de tuer des gens. D’où son parti, par mesure de précaution, ne veut pas prendre part dans ces manifestations et ainsi prévenir tout éventuel dégât qui pourrait occasionner cette marche-manifestation.

Pour Aimé Magera, vue les complots qui rôdent autour d’Agathon Rwasa, si une fois le pouvoir en place apercevrait ce politicien dans la rue, il ne raterait pas cette occasion. Ici, Magera se rappelle de partisans du FNL qui se compte en termes de milliers qui sont morts dans « Safisha » après les éléctions de 2010. Et cela constitue une autre raison qui pousse le FNL pro-Rwasa de ne pas s’ajoindre à l’ADC Ikibiri. Aimé Magera a terminé en disant que le FNL a d’autres méthodes auxquelles il fait recours pour que leurs demandes obtiennent satisfaction. Et ceux-là sans toutefois recourir à une descente dans la rue.

INGABIRE Luc-Noël

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s