Le retour au pays natal de Gaël Faye

(5 novembre 2013, http://www.respectmag.com) « Quand deux fleuves se rencontrent, ils n’en forment plus qu’un », c’est le titre du documentaire qui sera diffusé sur France Ô, le 8 novembre prochain et qui retrace le retour de Gaël Faye dans son pays natal, le Burundi.

Né d’un père français et d’une mère rwandaise, Gaël Faye a grandi au Burundi qu’il appelle le « petit pays plat ». Il devra le quitter à l’âge de 12 ans à cause de la guerre. « Je suis mort le 7 avril 1994 », déclame l’artiste en faisant référence au génocide du Rwanda, qui déchirera pendant quatre mois ce pays d’Afrique de l’Est. De ce génocide qu’il a connu indirectement, le chanteur en a fait un devoir de mémoire et de parole : parler de la guerre, pour ne plus qu’elle se reproduise. C’est ce qu’il fait dans ce documentaire qui relate son retour au Burundi, lors d’une tournée musicale.

L’« A-France »

Le titre du documentaire « Quand deux fleuves se rencontrent, ils n’en forment plus qu’un » n’est pas un hasard, il est extrait de l’une de ses chansons, baptisée Métis. Fruit d’une double culture, Gaël Faye habite dans ce qu’il appelle : « L’A-France, située entre l’Afrique et la France ». Un pays intime qu’il n’hésite pas à partager dans ses chansons et dans ce documentaire. Entre deux continents, il  tisse une poésie élégante, qui nourrit ses chansons et ce film tout en pudeur : « Je parle d’une histoire personnelle et autobiographique. Mais les sujets que j’aborde peuvent être des miroirs pour beaucoup de gens. »

Ecoutez son interview, en partenariat avec la radio RAJE:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s