Le Parti FNL change de responsables à la tête

003(le 23.10.2013, http://fr.igihe.com/) Le parti FNL a de nouveaux dirigeants. Au cours des élections qui ont eu hier, Jacques Bigirimana a été élu à une majorité considérable comme président du Parti Fond National de Libération(FNL). Miburo Emmanuel, le président sortant, arrivait deuxième dans ces élections, il occupe désormais le poste de secrétaire du parti.

Ce dimanche a eu lieu les élections du nouveau président et du secrétaire du parti FNL. Tous les représentants provinciaux du parti FNL avaient répondu présent dans ces élections, les toutes premières dans ce parti depuis son agrément comme parti politique. Ces élections ont pris un retard de trois bonnes heures sur l’heure qui était prévue. La cause étant une mésentente entre Jacques Bigirimana et Emmanuel Miburo sur la procédure que ces élections devraient suivre. Ces élections qui, d’après le programme, devaient être en deux temps, l’élection du président du parti et après l’élection du secrétaire du parti, a dû se faire en un seul vote.

Ces élections ont fini par commencer à 13h, heure de Bujumbura. L’assemblé général du parti FNL a choisi Jacques Bigirimana pour président du Parti FNL en raison de 76,6%. Miburo Emmanuel qui est venu en deuxième position avec 16% est devenu secrétaire du Parti. Jacques Bigirimana avait tout fait pour pouvoir gagner ces élections en refusant qu’il puisse se tenir des élections à part pour le poste de président et d’autre pour le secrétaire du Parti. Des cinq candidats au poste de président du parti FNL, seuls Jacques Bigirimana et Emmanuel Miburo sont présentés dans cet assemblé général. Hakizimana Jean Christophe, Nkuzimana Etienne et Niyonkuru Gilbert se sont absentés pour des raisons inconnues.

JPEG - 57.7 ko

Durant son discours, après son élection, Jacques Bigirimana a remercié ceux qui venaient de mettre leur confiance en lui. Il a promis qu’il va en premier lieu s’adonner à l’unification des différents ailes qui se sont formés autour du Parti FNL excepté celui de Rwasa. Il ne veut pas attendre parler de ce dernier, dit-il, Jacques Bigirimana. De plus, il a demandé aux journalistes de ne plus parler de « FNL l’aile Rwasa » ou « FNL l’aile de Jacques Bigirimana ».

Toutefois, on a remarqué que les « banamarimwe » ne se sont pas encore ôtés de RWASA Agathon dans leurs esprits. La preuve en est que avant ces élections, dans les sketchs présentés pour agrémenter les cérémonies, les banamarimwe ont joué un rôle d’un « munamarimwe » de l’aile Rwasa et l’autre de l’aile de Miburo. Une autre chose qui s’est fait remarquer c’est l’absence des représentants des corps diplomatiques qui, pourtant, avait reçu des invitations. La tribune qui était prévue pour les diplomates a fini par être occupée par les journalistes. Vous serez que parmi tous les partis politiques reconnus au Burundi, seul un représentant du parti CNDD-FDD était dans cet assemblé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s