Le gouvernement remet de l’ordre dans l’implantation des drapeaux des partis politiques pour préserver la sécurité

(http://french.peopledaily.com.cn, 25.09.2013 à 09h04) Le ministère de l’Intérieur a décidé ce mardi de remettre de l’ordre dans l’implantation des drapeaux des partis politiques hissés ici et là et qui sont devenus l’une des causes des confrontations observées ces derniers jours entre les jeunes affiliés à certains partis politiques qui ne partagent pas une même vision politique, ceci dans le souci de préserver la sécurité.

« Parmi les causes d’insécurité, il y a ces drapeaux qui sont hissés de façon anarchique. C’est pourquoi au niveau du ministère, nous avons décidé de demander que tous ces drapeaux qui ne sont pas hissés devant les permanences des partis politiques soient descendus d’ici deux semaines », a averti ce mardi le ministre de l’Intérieur, Edouard Nduwimana, dans un point de presse.

Il a fait un appel aux responsables des partis politiques agréés au Burundi de sensibiliser, d’une part, leurs militants afin que ces derniers adoptent un comportement responsable et d’ autre part, de construire des permanences où ils pourront hisser leurs drapeaux.

« Sinon, d’ici deux semaines, tous les drapeaux qui sont hissés dans des endroits non appropriés, les administratifs du sommet à la base vont sillonner pour les descendre et quiconque voudra le faire malgré cette communication, il lui sera infligé une amende administrative », a encore averti le ministre E. Nduwimana.

Cette décision du ministre E. Nduwimana intervient au lendemain d’une série d’affrontements entre des jeunes affiliés au parti au pouvoir CNDD FDD et les autres jeunes des partis de l’opposition regroupés au sein de l’Alliance des Démocrates pour le Changement (ADC-Ikibiri).

Les jeunes de ces deux camps rivalisent dans le vol, la destruction et/ou la descente des drapeaux appartenant à tel ou tel autre camp. Dans cette intolérance politique, il arrive qu’ils se rentrent dedans et même qu’ils se blessent sur instigation parfois des dirigeants de leurs partis.

L’expérience acquise depuis qu’on est entré dans le processus démocratique à travers notamment les élections aura montré qu’une telle intolérance politique s’accroît toujours au fur et à mesure que l’on s’approche les élections. Les prochaines élections générales sont prévues au mois de juin 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s