Le Burundi cherche de l’aide pour l’exploration pétrolière

thumbs.sapo.pt(https://burundi24.wordpress.com, Burundi 24, 11 Septembre 2013) Le Président de la République de l’Angola, José Eduardo dos Santos, a reçu hier en audience au Palais Présidentiel, Cherif Aidara, conseiller spécial auprès du Président du Burundi, Pierre Nkurunziza.

Cherif Aidara, ambassadeur du Burundi en Côte d’Ivoire et le représentant du pays de la CEDEAO, a été reçu au palais présidentiel de la Haute-Ville avec un message de Pierre Nkurunziza à son homologue angolais.
Cherif Aidara a déclaré après la réunion que le message du président répond aux bonnes relations entre les deux dirigeants africains qui ont des consultations régulières sur la coopération bilatérale et les questions de la situation africaine.
« Le président José Eduardo dos Santos est une figure emblématique de la politique africaine avec une grande expérience. Avec notre président, il entretient d’excellentes relations d’amitié et de fraternité», a déclaré Cherif Aidara. Le Burundi et l’Angola, a-t-il souligné, entretiennent d’excellentes relations tant au niveau diplomatique et de la coopération bilatérale.
L’émissaire de Pierre Nkurunziza a dit qu’il y a un grand intérêt à la coopération bilatérale . Il également a révélé des indications de présence de pétrole sur son territoire. Ce qui cède la place à un nouveau chapitre dans les relations entre les deux pays.

Renforcement de la coopération

«Nous avons parlé de sujets d’intérêt commun en vue de renforcer la coopération bilatérale à tous les niveaux, en particulier dans le secteur minier et pétrolier depuis que le Burundi a eu la preuve de l’existence du pétrole et que l’Angola détient une grande expérience dans ce domaine» a-t-il souligné.
Selon Cherif Aidara, le Burundi est intéressée par le renforcement la coopération avec l’Angola dans le secteur de la sécurité, dans le cadre des accords existants entre les deux gouvernements.
En Avril 2010, le Président Pierre Nkurunziza a effectué une visite officielle en Angola, au cours de laquelle un accord général a été paraphé pour la coopération technique, scientifique et culturelle, et un autre sur les consultations politiques et diplomatiques régulières. Des arrangements ont été faits pour accroître l’échange d’expériences entre les deux pays et de renforcer la coopération dans les domaines de la défense et de la sécurité.

La stabilité régionale

Dans le domaine diplomatique les deux pays ont été impliqués dans de grands dossiers sur la stabilité régionale et le continent. L‘Angola et le Burundi étaient signataires de l’Accord-cadre pour la paix, la stabilité et la coopération en RDC, signé le 24 Février à Addis-Abeba en Éthiopie.
Malgré les nombreuses ressources minérales, le Burundi est un des pays les plus pauvres du monde, étant l’une des causes constantes des conflits locaux et ethniques entre l’Ouganda et le Rwanda. C’est un pays enclavé sur la mer avec un secteur industriel peu développé.

(Traduit du portugais par Burundi 24)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s