Ecoles privées de Bujumbura: Rentrée scolaire pour l’année 2013-2014

 

Les classes de l’école fondamentale ouvrent les portes le lundi 16 septembre

(http://www.ppbdi.com, Mardi, 10 Septembre 2013 14:53) La rentrée scolaire a eu lieu le lundi 9 septembre 2013, dans la plupart des écoles privées. Dans les écoles de la municipalité de Bujumbura visitées par la rédaction du quotidien « Le Renouveau », les cours avaient déjà démarré. Toutefois, les élèves de 7è de l’école fondamentale n’ont pas commencé les cours faute d’enseignants et de manuels scolaires.

DSC03593A l’école Kibenga Shine school située en commune urbaine de Kinindo, les professeurs avaient commencé à dispenser les cours là où l’effectif d’élèves était consistant. D’autres n’ont donné que les plans du cours. Pour, le directeur technique à cette école, Aloys Nijimbere, le premier jour est souvent réservé à une prise de contact surtout que les élèves se présentent en petit nombre. Il a toutefois indiqué que chaque professeur peut débuter les enseignements quand les élèves se sont présentés à plus de la moitié. L’école comprend les cycles maternel, primaire, et secondaire. Le secondaire est subdivisé en deux cycles : le cycle collège de la 7è à la 10è et le cycle technique avec les sections informatique de maintenance, informatique de gestion et gestion-comptabilité. La taille des classes varie de 50 à 60 élèves.
Les cours avaient également débuté à l’Institut commercial et administratif (ICA), situé en commune urbaine de Rohero. Là, le directeur, Cassien Ndikumana, a fait savoir que les élèves ne se sont pas présentés en grand nombre, en raison du simple retard, du manque de frais et du matériel scolaires. A l’Ecole internationale de Bujumbura, le directeur a précisé que l’année scolaire débute le lundi 16 septembre 2013 pour tous les élèves.

Un léger retard pour les classes de 7è

Dans les deux premiers établissements scolaires visités, les responsables ont indiqué que les classes de 7è de l’enseignement fondamental vont ouvrir les portes le lundi 16 septembre 2013. Cela parce que les enseignants sont en train de suivre une formation sur les guides du maître et les manuels de l’élèves, organisée par le ministère en charge de l’enseignement primaire et secondaire. Ces outils pédagogiques font également défaut, car ils ne sont pas encore disponibles à la Régie des productions pédagogiques (RPP) où les responsables des écoles privées les achètent habituellement. Les deux directeurs n’ont évoqué aucun problème lié au manque d’enseignants et n’ont pas été précis quant à l’effectif total d’élèves du fait que les inscriptions continuent.

Longin NIYONKURU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s