Quid de la guerre entre les pro- et les anti-candidature Nkurunziza pour les élections 2015 au sein des nouvelles structures des sections du CNDD-FDD à l’étranger

(https://burundi24.wordpress.com, le 10 sept 2013) Depuis le départ massif de beaucoup de militants du CNDD-FDD de la diaspora vers les autres partis de l’opposition, la direction de ce parti au niveau national cherche à redynamiser les structures de ses sections au niveau international pour permettre le retour de ces militants et stimuler des nouvelles adhésions. Mais la tâche n’est pas facile car  le torchon brûle entre les partisans de l’illégalité (les pro-canditature de Nkurunziza en 2015) et ceux de la légalité (les anti-candidature de Nkurunziza en 2015). L’exemple le plus frappant est celui de la plus puissante section de la Belgique où les partisans de la légalité viennent de remporter sur ceux de l’illégalité lors des élections tenue le 7 septembre 2013 à Bruxelles. Les personnes derrières cette victoire de la légalité ne seraient autres que l’actuel chancelier de l’ambassade du Burundi, Ferdinand Niyongabo, un certain Népo Nkurunziza, ainsi que l’actuel président de Terre-Teuve, Jean-Marie Nduwamungu.

Curieusement tous de Gitega et proches de l’actuel deuxième vice-président de la République. Mr. Jean-Marie qui avait été mis en première ligne pour mobiliser les partisans de la légalité ne cache pas son indiscrétion en affirmant que le Burundi ne pouvait pas avoir un Président, un ministre des Relations extérieures et un Ambassadeur de Belgique, tous de Ngozi et en même temps, en Belgique, un Président de Section de Ngozi ou pro- ces derniers. Impossible! Réplique celui qui ne cache non plus sa haine envers l’Ambassadeur Félix l’accusant de ne l’avoir pas facilité la tâche dans sa tentative de rassembler les deux ailes de la diaspora de Belgique (AIDBU et DBB). D’après certaines sources sur place lors de ces élections, c’est ainsi qu’un des fervents partisans de l’illégalité, un certain Innocent Bano a été écarté de l’équipe dirigeante de la section le taxant d’être trop proche du cercle Nkurunziza, Rukara et une certaine mafia des généraux issus du CNDD-FDD. Non,  affirment d’autres sources qui disent que Bano aurait été victime de ses déboires avec certains grands ténors de ce Parti dont un certain député de sa province d’origine et membre du conseil des sages, Alexis Barekebavuge, prochainement en déplacement en Belgique et qui n’aurait pas digéré être accueilli par une équipe dirigée par Mr. Innocent. Entre-temps, la victoire de la légalité est une bonne nouvelle pour tous les citoyens épris des valeurs de démocratie et, par conséquent, nécessite d’être soutenue.

Par ailleurs cette guerre des pro- et anti candidature de Nkurunziza au sein de la diaspora ne fait que commencer car au même moment, en Suède, on apprend que les pro- candidature de Nkurunziza ont remporté sur les partisans de la légalité. Leur président ne serait autre que le frère du Vice –président du CNDD-FDD,  Joseph Ntakarutimana (de Ngozi). Les signes avant-coureurs de ce qui risque de se passer très prochainement au Burundi s’affichent.

David Kana, le 10 septembre 2013

Une réflexion sur “Quid de la guerre entre les pro- et les anti-candidature Nkurunziza pour les élections 2015 au sein des nouvelles structures des sections du CNDD-FDD à l’étranger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s