Les activités industrielles occupent une portion négligeable de la population

Un Burundais sur dix vit aujourd’hui en ville. Malgré les faibles migrations rurales-urbaines au Burundi et le faible taux d’urbanisation, il se manifeste un phénomène de développement urbain de la ville de Bujumbura avec sa suprématie sur les autres centres urbains.

Selon Honoré Ahishakiye, chercheur professionnel à l’Idec (Institut de développement économique), volet socio-économique et politique pro-pauvre, les migrations sont orientées uniquement vers Bujumbura. Les autres villes du Burundi ne montrent pas d’attrait pour les migrants potentiels. Aucun autre centre urbain n’approche 10% de la population urbaine par rapport à la population totale.

La ville de Bujumbura accueille 83,31% des migrants de plus de 15 ans. Elle est suivie des centres urbains de Gitega et Ngozi avec respectivement 2,98 et 2,32% ; puis le centre urbain de Rumonge (Bururi). Deux autres centres urbains semblent aussi être des centres d’accueil, à savoir Bubanza et Mutimbuzi (Bujumbura). Le reste des centres urbains n’atteint même pas 1% des migrants de plus de 15 ans.
Le manque d’activités industrielles explique la faible urbanisation

M.Ahishakiye a indiqué que la faible urbanisation et la faible attractivité des centres urbains sont dues au manque d’activités industrielles. Les activités industrielles occupent une portion négligeable de la population. Plusieurs explications ont été fournies pour justifier la concentration des migrations vers les grands centres urbains. Premièrement, du côté de la demande, il est supposé que les besoins en main-d’œuvre qualifiée augmentent au fur et à mesure que la ville s’agrandit. Les industries exigeant en main-d’œuvre qualifiée ont tendance à être localisées dans les grandes villes à cause des économies d’échelle qu’engendrent les centres urbains. Les types de biens produits dans les centres urbains nécessitent une main-d’œuvre de qualité. Deuxièmement, du côté de l’offre, les gens les plus éduqués sont attirés par les services qui ne sont disponibles que dans les grands centres urbains. Plus de 85% des personnes âgées de 15 ans et plus se trouve concentré dans l’agriculture vivrière. Excepté dans les provinces de Bubanza, Bujumbura, Bururi et Cibitoke, les taux de pauvreté monétaire et non monétaire sont plus élevés en milieu rural qu’en milieu urbain. La ville de Bujumbura a une proportion de pauvres de 23,1%. La province de Cankuzo qui a la plus faible proportion de pauvres urbains accueille peut de migrants du fait de son éloignement par rapport aux autres provinces, mais aussi à cause de la faiblesse des activités en dehors de l’agriculture.


Une politique d’industrialisation des centres urbains doit être pensée

Le faible degré d’industrialisation, les faibles niveaux de formation ainsi que la pauvreté sont des facteurs qui ralentissent le transfert de la main-d’œuvre agricole. Comme la population urbaine continuera d’augmenter au cours des décennies à venir sous l’effet de l’accroissement naturel de la population et de l’exode rural, il faut que le gouvernement se prépare à accueillir des effectifs de plus en plus nombreux, parmi lesquels une forte proportion de pauvres. Pour cela, une politique d’industrialisation des centres urbains doit être pensée le plus tôt possible.

Les administrations provinciales doivent penser à des politiques qui veillent à ce qu’une population de plus en plus nombreuse puisse trouver où se loger convenablement, ait accès à l’infrastructure et aux services essentiels et dispose d’emplois et de revenus adéquats.

Aline Kanyana,
Vendredi, 06 Septembre 2013 09:52, http://www.ppbdi.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s